ChocoClic, Tout sur le chocolat !

La provenance des fèves de cacao du Ghana en Afrique

La Côte de l’Or, actuellement l’État du Ghana correspond à la majeure partie de la côte guinéenne. Elle tire cette appellation du commerce de poudre d’or que les Européens y effectuaient. Depuis le 19e siècle, Ghana a cessé de porter ce nom en raison de la disparition progressive de la filière or sur le territoire national. L’arrivée des Britanniques qui l’ont colonisé en 1901 a apporté une nouvelle face à l’économie du Ghana : la plantation de cacao.



La plantation ghanéenne du cacao

©ecco - ChocoClic.com
©ecco - ChocoClic.com
Tout d’abord, rappelons la lointaine origine du cacao pour comprendre le lien entre ce fruit et le Ghana. L’or, l’argent et les trésors ne sont pas les seules découvertes effectuées par les Conquistadors débarqués au Mexique. En effet, ils ont découvert un nouveau fruit enveloppé d’une cabosse. Il paraît que les Indiens, les Mayas ainsi que les Aztèques ont été les précurseurs de la plantation de ce fruit. Ces peuples ont déjà pratiqué depuis 2000 avant J.C la culture du cacao et ont transformé les fèves en une boisson connue sous le nom de «tchocolatl». De goût particulièrement amer, cette boisson n’a cependant pas plu à Christophe Colomb qui a décidé de s’éloigner de la côte du Mexique. Par contre, Fernand Cortez a apprécié la valeur du cacao et l’a rapportée à son pays natal. Selon l’Empereur aztèque de l’époque, la boisson du chocolat était uniquement destinée à la classe sociale supérieure et aux guerriers pour ses propriétés revigorantes et diététiques. Linné, un botaniste suédois a ainsi assigné le nom scientifique Théobroma cacao (nourriture des dieux) au cacao.
Le cacao a été introduit pour la première fois au Ghana en 1879 dans une zone géographiquement restreinte d’Accra. Des améliorations culturales ont été apportées au secteur (au début, production nécessitait huit ans tandis que depuis peu, elle ne requiert que deux ans), ce qui a permis l’expansion de la filière.
b[

La production ghanéenne

En 1919, le secteur cacao du Ghana a produit plus de 242.000 tonnes de fèves de haute qualité, soit l’équivalent de 45% de la production mondiale. Et cette situation ne s’arrêtait pas puisqu’entre 1960 et 1965, une fulgurante croissance annuelle de plus de 15 % a été constatée. Toutefois, une décadence systématique est apparue entre 1975 et 1980, justifiée par le dérèglement périodique du mode de diffusion.
Néanmoins, le Ghana totalise à ce jour une dizaine de sous-variétés hybrides de cacao à forte rentabilité. La plantation de cacaotiers fait vivre plus de 300.000 familles d’agriculteurs et demeure de ce fait un pilier économique important pour le pays.
En réalité, l’avantage principal de la production ghanéenne réside dans le fait que 50% de ses produits sont transformés sur place (grâce aux firmes Gargill, Archer Daniels Midland, etc.) Ainsi, sur 1 million de tonnes de cacao produit l’année 2010, 500.000 tonnes sont directement industrialisées et transformées en chocolat.
ChocoClic




Les provenances du Cacao




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.