ChocoClic, Tout sur le chocolat !

Sandrine Chappaz ou l'art de mêler la nature au chocolat!



Sébastien : Bonjour, ici Sébastien du site internet Chococlic.com. Alors aujourd’hui, je suis avec Sandrine, elle va nous parler de son parcours chocolat parce qu’elle a des différents prix et c’est très intéressant, en tout cas au niveau de sa dégustation. Donc, bonjour à toi Sandrine.
Sandrine : Bonjour.
Sébastien : Alors, on m’a beaucoup parlé de toi et donc, moi j’aimerais un peu savoir, qu’est-ce que toi, tu fais, en tout cas, d’où t’es venu cette passion chocolat.
Sandrine : D’accord. Donc, Sandrine Chappaz, je suis originaire du pays de la chartreuse à Saint-Laurent du pont à une quarantaine de kilomètres de Grenoble et cette passion du chocolat m’est venue il y a quelques années. J’aimais déjà beaucoup faire du chocolat pour m’amuser et de la passion, c’est devenu mon métier. J’ai décidé de me reconvertir dans le chocolat il y a 5 ans.
Sébastien : Ok. D’accord. Et c’est quoi le déclic que tu as eu et de dire, tiens, pourquoi je vais me reconvertir dans le chocolat.
Sandrine : Le déclic m’est venu après donc toutes ces années de pratique pour m’amuser où les retours étaient vraiment très bons. J’étais à un moment de ma vie professionnelle où j’avais un petit peu fait de tour donc au lieu de changer de poste dans mon entreprise, j’ai dit, pourquoi pas me lancer et créer ma propre chocolaterie.
Sébastien :D’accord.
Sandrine : Et c’est parti comme ça un petit peu d’un pari fou intérieur, allez cap, je me lance.
Sébastien : Et c’était quelle activité que toi, tu faisais au quotidien.
Sandrine : Dans mon ancienne vie professionnelle ?
Sébastien : Oui tout à fait.
Sandrine : J’étais responsable d’un service achat dans une grande entreprise.
Sébastien : Donc, rien à voir, en fait.
Sandrine : Absolument rien à voir.
Sébastien : D’accord donc, c’est un cap de changer de vie, un cap de retrouver une passion.
Sandrine : C’était de vivre de ma passion, vraiment. Et puis de créer, il y a toute cette partie création qui me plaît beaucoup, autonomie aussi , prise de décision et la gestion d’une entreprise de A à Z que ce soit de la communication, du marketing, du commercial, de la gestion et bien sûr beaucoup de chocolat et de création.
Sébastien : Ok, alors justement, par rapport à ces créations, ces chocolats, qu’est-ce qui pourrait te caractériser le plus aujourd’hui ?
Sandrine : Je suis très exigeante sur mes matières premières et j’aime beaucoup travailler tout ce qui vient de la nature. Je travaille beaucoup de ganache de chocolat à bases de plantes, des plantes que je cultive ou des plantes que je ramasse en chartreuse ;
Sébastien : d’accord !
Sandrine : Je fais des ganaches avec des champignons que je ramasse. Je suis très exigeante sur l’origine de mes matières premières et puis je sens un parfum ou je goûte quelque chose et tout de suite, j’essaie de me dire, tiens, et avec un chocolat qu’est ce que ça pourrait donner. Parfois les tests sont concluants, parfois un petit peu moins alors après on change d’idées. Et puis de travailler de manière la plus artisanale possible et j’essaie d’avoir des matières locales aussi le plus possible. Donc, je fais attention à tout ceci et puis de travailler avec les meilleurs produits possibles.
c D’accord ! Alors, quand tu travailles avec les meilleurs produits, les meilleurs produits possibles, est-ce que t’es plutôt régional ou peu importe, est-ce que la connotation de bio, c’est important pour toi, le respect, quel est le, la grille de valeur, en fait que toi, tu veux vraiment apporter ?03:50 dans tes produits.
Sandrine : Ma grille de valeur c’est ma grille personnelle ; côté personnel, côté maison avec ma famille, on mange le plus sainement possible, bio quand c’est possible, mais sinon l’agriculture raisonnée. Je vais faire mes courses chez des producteurs locaux, pour tout ce que l’on peut trouver en local et c’est la philosophie et la ligne de conduite que je me donne dans mes produits. Je ne veux pas faire manger à mes clients ce que moi je n’aimerais pas manger personnellement.
Sébastien : Alors d’où viennent tes idées justement par rapport à ce que t’as envie de créer, est-ce que tu as quelque chose de particulier ou ça te vient au fil de l’eau.
Sandrine : Alors mes idées s’appuient beaucoup aussi sur le local, où je suis au pays de la Chartreuse verte donc ?04:40 beaucoup de produits à la Chartreuse verte qui sont commercialisés par ?04:44 de la chartreuse à Voiron, donc c’est un fabuleux produit la chartreuse et je le décline sous beaucoup de formes différentes, en guimauve, en pâte de fruits, en chocolat, en gelé donc ça, c’est vraiment une source pour moi intarissable, la Chartreuse verte. Après mes idées viennent beaucoup de ce que je vois autour de moi, de ce que je goutte et puis d’une envie comme ça, j’aime assez ce qui est insolite aussi donc j’aime bien surprendre, j’aime bien les challenges, par exemple, j’ai mis au point une gamme de pâte de fruits qui était dégustée avec des fromages donc, c’est des pâtes de fruits assez insolites aussi et les mariages sont très très harmonieux, les associations se sont faites avec un ?05:24 fromagé sur Grenoble et voilà, c’est assez insolite et puis on voit que ça marche donc ça me pousse à aller toujours plus loin.
Sébastien : Alors justement, il y aurait un chocolat qui caractériserait, qui s’appellerait Sandrine, ça serait quoi comme chocolat.
Sandrine : Alors, ça, c’est une question très difficile. J’en ai plusieurs.
Sébastien : Non, le jeu c’est un seul. Un seul ?
Sandrine : Je vais être chauvin, je vais dire la chartreuse verte. C’est un seul qui se détache des autres, oui on va dire celui-ci, mais il y en a beaucoup d’autres. C’est difficile comme question.
Sébastien : Oui , il y en a beaucoup d’autres, c’est difficile. Et justement alors par rapport à ça, quels seraient tes plus grands rêves chocolatés que t’aimerais réaliser dans les prochaines années.
Sandrine : Un de mes premiers rêves sur lequel on est en train de réfléchir pour qu’il devienne une réalité, c’est d’aller au Costa Rica ou sur l’île de Madagascar pour visiter des plantations et vraiment voir l’origine du cacao. Ça, c’est un premier rêve, mais qui va, je pense, aboutir prochainement. Et un deuxième rêve… on ne peut pas dire que j’ai beaucoup de rêves, mais je veux continuer à faire plaisir à tous mes clients qui me suivent depuis 4 ans et cet award que j’ai reçu dernièrement pour l’harmonie des saveurs, c’est déjà l’aboutissement d’un rêve parce que ça concrétise vraiment le travail au quotidien que j’ai de rechercher les meilleures choses possibles, les meilleurs goûts pour toujours satisfaire tous les gourmands qui viennent nous voir de plus en plus nombreux.
Sébastien : Alors, par rapport à ça, qu’est-ce qui caractérise ta maison chocolat.
Sandrine : Alors, ce qui nous caractérise, c’est qu’on n’a pas de boutique.
Sébastien : Ah d’accord.
Sandrine : On n’a pas de boutique. Après une vie professionnelle comme j’ai dit auparavant sur Grenoble et beaucoup de bouchons tous les matins, la région grenobloise, c’est saturée, on met parfois une heure et demie pour aller au travail, on a voulu rompre avec ceci et la chocolaterie a été construite attenante à notre maison avec à l’intérieur un petit coin, show room boutique. Maintenant on a 103 mètres carrés de laboratoire avec la partie show room boutique à l’intérieur et les clients viennent directement chez nous.
Sébastien : D’accord !
Sandrine : Voilà, directement chez nous. Donc ça, c’est une grosse caractéristique que nous avons. L’autre caractéristique, c’est qu’on est un peu travailleur de l’ombre, je suis travailleuse de l’ombre, un peu ermite en chartreuse parce que je travaille beaucoup pour des restaurants étoilés, j’ai quelques très très beaux clients et travailleuse de l’ombre parce que mon nom n’apparaît nulle part, mais j’ai au moins cette satisfaction que mes produits soient servis sur les plus grandes tables.
Sébastien : Alors est ce que tu aurais un dernier mot à ajouter à ceux qui nous regardent aujourd’hui sur le chocolat.
Sandrine : C’est une matière formidable qui peut être déclinée sous des formes complètement différentes, en salée, en sucrée. Oui, en salée aussi je pense qu’il y a des choses à découvrir, c’est assez surprenant, mais il y a des mariages heureux à faire et laissez-vous guider par le chocolat ; cédez à vos envies et goûtez mes produits pour vous rendre compte par vous-même.
Sébastien :Voilà, si vous avez l’occasion de passer par Grenoble, je mettrais l’adresse en dessous là de cette vidéo. Faites un super pouce pour dire Wow, j’adore la vidéo, j’adore Sandrine et sa démarche, ce qu’elle veut, ce qu’elle met en place, ce qu’elle fait. Et nous, on se retrouve pour une prochaine vidéo.

Sébastien Rivière et Sandrine Chappaz©ChocoClic.com
Sébastien Rivière et Sandrine Chappaz©ChocoClic.com

ChocoClic




Les Clubs Chocolat | Les musées du chocolat | Visites de Chocolaterie | Choco Artiste | Qui est Tikao ? | Université du Chocolat | Les Salons du Chocolat dans le Monde





 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Cuisinez avec le chocolat Cémoi

Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.

Chocolats personnalisés avec votre logo pour surprendre vos clients. Voir sur Maxilia.fr