ChocoClic, Tout sur le chocolat !

Le CHOCOLAT et les boutons d'ACNÉ : VRAI ou FAUX ? Toute la vérité !



Le lien pour prendre rendez vous avec le Dr Lothaire (un bonus venant de la part de ChocoClic.com :-)

Sébastien : Hello, ici c'est Sébastien donc du site internet chococlic.com, aujourd'hui j'avais envie d'inviter un invité spécial, tout simplement parce que, on me pose souvent la question sur le site Chocolat et acné, on lit tout et n'importe quoi sur chocolat, le chocolat donne des boutons, peut être plus celui qui est plus sucré et celui qui plus ceci, marco, machin, etc. Alors pour faire simple, j'ai invité un spécialiste de l'acné dont docteur Lothaire Bénichou, salut Lothaire, merci de faire cette interview, cet échange avec nous. J'ai beaucoup apprécié les échanges que nous avons eu auparavant pour en vraiment savoir plus sur et bien l'acné et le chocolat, les relations, pourquoi, comment, etc. et je me suis dit, bon je pense que là, il faut transmettre ça parce que c'est de la bombe atomique. Et ça permet, non mais c'est vrai, et ça permet vraiment de mettre l'église au milieu du village parce que des fois, on entend vraiment trop et n'importe quoi, donc il y a plein de chose et au final, la personne, elle ne sait pas en fait si c'est vrai, si c'est faux, et donc, l'objectif de cette vidéo c'est vraiment qu'il puisse comprendre et pourquoi. Alors déjà, qui tu es en fait Lothaire, est ce que tu peux présenter et puis après on va attaquer dans le vif du sujet chocolat et acné.

Lothaire : déjà merci beaucoup Sébastien de m'avoir ici, ça me fait immensément plaisir de te revoir et puis d'avoir cet échange avec toi, bonjour à tous ceux qui sont en train de nous regarder pour faire simple, en fait, je suis pharmacien de formation, donc je suis docteur en pharmacie et en fait mon histoire est assez simple, je sais que j'ai commencé à avoir de l'acné quand j'étais adolescent et puis après, à travers toutes les tribulations, j'ai mis en place tout ce que je pouvais, j'avais pas à m'en débarrasser et même en devenant pharmacien, en fait en suivant mes études de pharmacien, testant tout ce que j'avais en travaillant au CNRS, en travaillant dans des pharmacies d'officine, en travaillant à l'hôpital, en travaillant dans des centres de recherche, je n'arrivais toujours pas à me débarrasser de mon acné, je me disais mais c'est pas possible qu'avec l'accès à toutes les ressources, toutes les connaissances, tous mes amis dermatologues, etc. j'avais accès à tout, je n'avais pas à m'en débarrasser, je me disais c'est complètement fou, quoi et moi, je voulais pas vraiment vivre avec ça, je me sentais vraiment mal, ca m'a affecté beaucoup, j'ai beaucoup sur le visage, mais beaucoup sur le dos aussi. Et du coup, j'ai tout repris à zéro, j'ai vu mes propres recherches pendant peut- être 15 ans, alors vraiment, en remettant tout à plat et en cherchant véritablement ce qui marche plutôt que simplement des idées reçues qui sonnent très bien, des idées biochimiques qui sont très belles, mais qui n'apportent pas de résultats dans la vraie vie. Et c'est ce qui a fait que j'ai monté skin campus, que les gens peuvent trouver sur Internet, qu'ils peuvent trouver sur YouTube, qui est finalement un programme d'accompagnement pour vraiment prendre une personne qui a de l'acné et l'amener à travailler à comprendre son corps sans médicament, à se débarrasser de l'acné en fait.

Sébastien : super, c'est aussi pour ça que je voulais t'invité aujourd'hui puisque je sais que t'es un spécialiste de l'acné, et donc on dit comme il y avait un lien dès fois avec le chocolat, les boutons etc... on dit ça c'est top et donc la first question, la première question qui tue : le chocolat donne t-il des boutons d'acné sur notre visage, sur notre corps ? Réponds-moi cette question, vas-y.

Lothaire : super question, et la réponse c'est à la fois oui et à la fois non, alors ...
Sébastien : là tu me déçoit là, tu me déçoit... Aller dis-moi pourquoi oui, pourquoi non alors.

Lothaire : les autres doivent se dire la même chose, alors en fait, ce qu'il faut comprendre, c'est que pour certaines personnes, ça peut générer de l'acné à un certain moment de leur vie, à un certain niveau d'inflammation de leur corps. Au fait, quand on est dans un certain niveau d'inflammation, avoir certaines sensibilités alimentaires, et pour des personnes qui ont eut ça, eh bien elles vont avoir de l'acné quand elles vont manger, alors, certains types de chocolat, on va dire du chocolat en général tu vois et d'autres aliments aussi. Pour d'autres personnes ça peut être le cas pour toi, par exemple, tu sais, comme tu m'as expliqué que toi tu n'as pas d'acné en grandissant, etc... tu parles en tant que tu veux, ce sera pas comme ça que ton corps va manifester de l'inflammation où alors, au niveau où tu es bien, ça ne manifeste une étude que tu tolère très bien, tu vois, et ça doit être le cas des personnes qui nous écoutent.

Sébastien : d'accord, alors, est ce que ça ... donc il y a deux éléments en fonction de l'alimentation, en fonction de l'information d'une personne et d'une autre qui n'a pas obligatoirement cette action là. Ok jusque là donc ça peut être oui et non, ça c'est clair. Mais qu'est ce que toi tu entends par acné, est ce que acné, c'est juste un petit bouton, tu vois ce que je veux dire, un petit bouton par ci, par là, ah tiens c'est le chocolat ou la charcuterie que j'ai mangé Bla bla bla, est ce que ça, c'est une réaction, on peut vraiment parler d'acné, où je veux dire... j'imagine qu'il y a un quand même une alimentation, est ce que justement, le chocolat peut faire des petites l'acné ou peut être les grosses acnés, parce qu'il peut y avoir du chocolat avec des boutons à cause de l'alimentation, à cause du chocolat.

Lothaire : il y a plusieurs trucs à clarifier là, déjà. La première chose, c'est moi j'aime bien dire ça, c'est que on considère que c'est une acné qui dérange la personne tu vois.

Sébastien : d'accord, mais il y a en qui disait juste un petit bouton, ça dérange la personne.

Lothaire : ça peut arriver, ça peut être n'importe quel... j'avais... il y a beaucoup de gens de cette croyance là que moi j'avais aussi, je me disais certaines personnes par exemple qui travaille dans le commerce ou certaines personnes qui travaillent dans le mannequinat ou quelques choses comme ça ou à la télé, elles peuvent pas se permettre d'avoir un petit bouton où alors, pour elles, c'est très important d'avoir une peau super nette, donc pour moi, c'est vraiment l'idée de dire si ça vous dérange, si ça vous affecte émotionnellement, c'est de l'acné et il faut le prendre en charge, parce qu'il y a aussi toute cette croyance sur l'acné qui aah tant que fait tout un plat, c'est rien, c'est un petit bouton, t'es beau t'es belle, c'est pas grave, ça je pense que c'est les personnes qui veulent rassurer les personnes quand elle dit ça, mais il faut toujours se ramener à la personne et comment est ce qu'elle le vit, donc c'est une chose, ça permet de le clarifier clairement dès qu'on a des boutons qui viennent, je veux dire assez régulièrement que ce soit plusieurs fois par semaine, plusieurs fois par mois, généralement pour les personnes dont je m'occupe tu vois, c'est des choses qui sont gênantes, et ce qu'il faut déjà dissocier, c'est de faire la différence qu'il y a entre vraiment, en fait qu'est ce que c'est que générer de l'acné, c'est à dire quelque chose qui va aggraver une poussée et quelque chose qui va être à l'origine de l'acné, par exemple une personne qui peut se dire l'acné ça vient de alimentation grasse et du chocolat, ça c'est le plus grand mythe au niveau de l'acné et du coup qu'est ce qui se passe, les gens se précipitent... ah c'est facile j'enlève le chocolat, j'enlève l'alimentation grasse et j'ai plus de bouton, généralement pas si simple.

Sébastien : oK, est-ce que tu peux donner une petite astuce pour ceux qui ont des petits boutons, déjà on commence... parce que là pour aller un peu plus loin, justement, pour proposer ça, le mythe du chocolat, et pourquoi ça donne des boutons, ce qu'on a dis ça ...woahh il faut le dire ça aux gens c'est génial, c'est un truc de fou. Mais en attendant ça, est ce que tu peux dire ok, pour ce qui ont des petits boutons passagers, et après on verra, après on ira peut être un peu plus loin sur tout ce qu'on déploie, etc. Est ce que tu peux dire une astuce qu'ils peuvent faire où parce que souvent, on met ... pour les femmes, ils vont mettre du fond de teint, ils vont percer le bouton et est ce qu'il faut percer le bouton, est ce qu'il y a des petits trucs comme ça pour percer le bouton, je pense que ma croyance à moi, ça va rester un peu plus longtemps, ça fera une petite tache où est ce qu'il faut le laisser et puis mettre du fond de teint dessus, tu vois des petites choses que tu peux donner quelques petites astuces là maintenant.

Lothaire : Oui, bien sûr, bien sûr. Alors la première chose que je dirai là dessus, c'est que l'acné comme on l'a vu, ce n'est pas forcément une pathologie de peau, d'accord, ce n'est pas, par exemple un RPS où il y a eu inflammation, il y a eu infection locale et il faut le traiter où alors c'est un furoncles, et il y a une inflammation bactérienne locale qu'il faut traiter. L'acné, c'est quelque chose qui vient de l'intérieur et ça se manifeste par la peau. C'est là où, en fait, c'est paradoxal et ça amène à beaucoup de confusion puisqu'on se dit mais c'est bien sur la peau donc c'est une pathologie de peau, oui mais ça ne vient pas juste de là, ça vient de l'intérieur. Donc, pour une personne par exemple qui a un bouton maintenant, moi, je suis un avocat de vraiment dire il ne faut pas les toucher même si c'est très difficile, surtout quand ils ont cette petite tête blanche qui est bien visible, c'est pas évident ne pas le toucher, mais c'est vraiment ça qu'il faut qu'il faut éviter, pas parce que si vous le touchez pas, vous aurez pas de cicatrice, vous pouvez avoir du bouton vous savez que vous n'allez pas toucher, qui m'ont quand même laissé laisser les cicatrices simplement parce que ça va augmenter les chances d'avoir des cicatrices plus profondes, ça va augmenter les chances de faire de l'hyper pigmentation quand elle laisse ces petites taches brunâtres, donc vraiment toucher ses boutons le moins possible et faire attention à ce qu'on utilise c'est à dire il y a beaucoup de gens qui croient aussi par exemple, faut pas utiliser de maquillage, c'est pas forcément le cas si on a une bonne routine de soins, on peut utiliser du maquillage, ça posera pas de problème.

Sébastien : Nettoyage, etc. Afin que tout.. chaque jour, ok.

Lothaire : alors attention, quand tu me parles du nettoyage, là tu parles de routine, donc, effectivement, la clé aussi de la routine de soin, c'est qu'il ne faut pas qu'elle soit irritant. Nous, on a mis en place ce qu'on appelle une routine hypo irritante et c'est quelque chose que j'ai mis en place à mon expérience toutes les personnes que j'accompagnais, c'est vraiment l'idée d'irriter le minimum sa peau, pour pas générer davantage d'inflammation et du coup d'acné au fait. Donc, quand on utilise un nettoyant à frotter comme un fou sur sa peau, mais plutôt de mettre le nettoyant sur ses mains, mouiller son visage avant, mettre le nettoyant sur ses mains et de le faire mousser et juste le poser en fait, frotter ça c'est la dernière chose à faire. Quand on utilise une crème qui a peut être été prescrite par un dermatologue ou une crème que vous avez achetée dans une pharmacie cosmétique, attention si votre peau commence à rougir, si votre peau commence à faire des petites squames, des petits morceaux, n'en rajoutez pas. Elle est en train de vous montrer que ça l'irrite donc il faut diminuer ça. Donc, soit vous limiter l'utilisation du nettoyant, soit vous limiter l'utilisation du produit traitant que vous avez et surtout, faites bien attention à ça.

Sébastien : Super, super, merci en tout cas pour les conseils, j'espère que ça va aider les personnes qui nous écoutent, en tout cas pour les premières acnés, etc. puisque ça c'est des conseils à mon avis très pertinents, puisque c'est vrai que les formes on a des tendances... des boutons... voilà. Ouais, mais justement, maintenant, je voudrais aller sur l'alimentation, le chocolat, l'alimentation acné et chocolat. Ouais, excuse-moi l'histoire, en fait pourquoi, c'est quoi les origines, pourquoi on a dit que le chocolat, ça donnait des boutons ? Parce que c'est souvent ancré, et puis l'autre question posée aussi par la suite, après c'est... ok quel chocolat tu conseillerais selon justement, si beaucoup d'acné ou pas je veux dire .. parce qu'il y a peut être des chocolats, peut être plutôt le chocolat au lait, au plutôt chocolat noir, chocolat cru en fonction du beurre de cacao, en fonction du sucre, etc. Déjà, dis moi un peu plus sur l'histoire du chocolat et de l'acné parce que quand tu m'as dis ça, j'ai dis ça, je vais lui poser la question, il ne va pas louper, il va passé sur le grille, ah dis-moi tous.

Lothaire : du coup, la chose qui me vient que tu me parles de ça, c'est ok il y a cette croyance qui s'est construite que le chocolat ça donne de l'acné, l'alimentation grasse ça donne de l'acné. Et si tu regardes les études qui sont faites et c'est pour ça que vous allez sur n'importe quel site qui se base uniquement sur chercher de la documentation scientifique et vous donner des réponses par rapport à ça, ils vont vous dire stricto sensu que y'a pas de corrélation entre l'alimentation et l'acné où il n'y a pas de corrélation entre le chocolat et l'acné, alors que dans la croyance des gens, ça s'est développé et peut être que vous qui vous nous écoutez, vous avez déjà eu cette expérience de manger, que ce soit à la période peut être de Pâques ou à la période de Noël quand vous mangez beaucoup de chocolat ou vous consommez du chocolat, vous allez avoir plus de bouton, ça va aggraver un petit peu les choses quand vous vous êtes rendu compte de ça, et qu'est ce qui fait que il y a cette confusion du coup d'un côté la science nous dit non, ça ne cause pas de l'acné et c'est dans votre tête et de l'autre côté, vous quand vous en mangez vous avez de l'acné. ça ça vient du fait d'un gros souci qu'il y a eu, c'est que dans les années 60, il y avait donc des chocolatiers ou des entreprises américaines qui ont décidé de faire des études sur est-ce que l'acné est aggravé par le chocolat ? Et du coup, ils ont pris.. alors il y à plusieurs études qui ont été faites... mais notamment une qui a servi de base ensuite pour dire que l'augmentation n'avait rien à voir avec l'acné. C'est une étude qui a été faite sur un panel de 65 personnes séparé en deux, et c'était des adolescents à qui on a donné pendant 4 semaines des barres de chocolat, donc des barres énergisantes tu vois.. c'est sucré, assez riche et dans une ... et on avait mis du chocolat et dans l'autre, on n'en a pas mis, et après au bout de 4 semaines, on a observé les lésions et ils ont vu qu'il n'y avait pas de différence entre l'aggravation de leur acné. Donc il nous dis pas de chocolat, ça ne changera rien, sauf que rien ne peut expliquer ça, je pense que tu vois le billais immense c'est à dire que si tu débarques, ils sont super sucré sans pleine d'huile de palme ou de pleine d'acide gras vachement riche. Donc, de toute façon, c'est 4 semaines, c'est surbaisser si on regarde pas non plus ce qu'il mange à côté, ce qui on regarde pas leur routine de soin etc...

Sébastien : et sur ces 65 personnes, ce n'est pas beaucoup non plus... dans une étude qui peut représenter à travers le monde, bon c'est un peu limite, je suis d'accord avec toi.

Lothaire : exactement, du coup, tu vois ce qu'il faut imaginer, c'est que c'est ça, dès fois, on se rend pas compte tu vois quand on se dit tu vas quand on se dit ben ouais, ça c'est les choses dans la conscience populaire, c'est acquis. Sauf que ça, ça vient vraiment de ces choses là.

Sébastien : et comme les médias reprennent cette étude là et tout ça tout de suite, ça fait écho dans le mauvais sens.

Lothaire : médias et communauté scientifique, parce que quand on va interviewer un dermatologue ou un médecin ou un scientifique à la télé, lui aurait peut être donné un peu son opinion, moi je sais que je bouleverse beaucoup de clichés en le faisant parce que moi je me base sur mon expérience et l'expérience de toutes les personnes que j'accompagne, mais eux ils vont se baser peut être sur certaines études qu'ils ont lu pour pas avoir l'air ridicule et dire voilà ce que la science dit, sauf qu'ils vont se baser sur ça. Et donc, tu vas par exemple sur le site de la Société française de dermatologie et c'est marqué en gros, que il n'y a pas lieu de recommander des modifications nutritionnelles pour améliorer l'acné. Cela dit, quelqu'un qui s'occupe de ce que tu veux prendre du muscle et de lui dire non, non, mais votre silhouette n'a rien à voir avec l'alimentation.

Sébastien : ouais, vous pouvez prendre d'hamburger il n'y a pas de souci quoi. Je caricature un petit peu là. Ok, ok, ok, donc ça veut dire que je pense que pour ne plus encrer ça dans l'inconscient collectif, il y a encore du boulot, mais ça permet de voir ce point de vue là que mine de rien, il y a quelques années, une étude, une mauvaise étude a été faite à interpréter, c'est la seule étude qui a été faite tout de suite. Il y a une corrélation, l'alimentation, il n'y rien à voir avec l'acné, c'est un truc de fou. Et là encore moins, donc, c'est fou ça. Il y a aussi une chose que je voudrais rajouter parce que c'est intéressant ce que tu dis lorsque tu veux rebondir dessus, et je pense que par rapport aux personnes qui nous écoutent, c'est aussi important. Mais là, tu parles de barres sucrées chocolatées, mais moi, quand je dis chocolat, je pense uniquement aux tablettes de chocolat tout seul tu vois
Lothaire : exactement
Sébastien : et c'est vrai que beaucoup vont se dire oui, bon, je vais dire des marques, mais bon ou pas de marques, en tout cas les grandes marques avec qui sont rouges et blanc, avec un œuf voilà qui sont très sucrés, qu'on ne peut pas appeler ça enfin pour moi, c'est pas trop de chocolat, mais bon, après ça, c'est chacun voit... je ne dis pas que j'en ai mangé, j'en ai jamais mangé, etc. Ce serait quand même mentir c'est trop. Mais ce que je veux dire par là, c'est qu'il y a le chocolat et chocolat, parce que la brioche avec le chocolat à l'intérieur, il y a des mélanges où il y a du chocolat à l'intérieur etc... mais je pense qu'il y a aussi cet amalgame qui peut être fait avec l'alimentation et le chocolat tu vois, je ne pense pas à la brioche mais qu'est ce qui peut y avoir d'autres avec le chocolat et ça peut être des céréales le matin avec des chocolats, maintenant il y a des chocolats dedans, ça va donner des boutons mais en fait ce ne sont des chocolats dedans mais il y aura de l'alimentation, c'est une barre chocolatée, comme tu disais tout à l'heure. En fait c'est pas le chocolat qui va donner des boutons, mais c'est plutôt la composition de la barre de chocolat avec beaucoup de graisse sucrée, beaucoup de sucre, bref je pense que tu m'arrêtent vraiment. Si mon raisonnement est faux.

Lothaire : je t'arrête toute de suite alors, en fait dans tous ce que tu dis, c'est extrêmement juste était en train de parler de quelque chose qui biaisent tout tu vois, c'est à dire que petit un, tu peux avoir des choses qui sont très transformées et du coup, les gens vont rester hypnotisés, vont avoir des œillères et des angles morts très grand en se disant chocolat, mai elle a peut être d'autres choses qui tolèrent pas dans ces barres là ou d'autres choses qui tolèrent pas dans certains point ou certaines choses comme ça, où..

Sébastien : ouais c'est tout à fait faux.

Lothaire : en le mangeant, ils vont se dire, ah ouais j'ai mangé quand même beaucoup de chocolat la semaine dernière, on a été ça peut être tout simplement ce qu'ils ont mangé qu'une brioche et qui ne tolèrent pas ça tu vois ?

Sébastien : c'est pour ça que je voulais préciser, c'est parce que moi aussi, dès fois, on me dis je mange pas de chocolat machin, mais tu manges comment etc. En fait, c'est pas des barres où ils mangent beaucoup de chocolat blanc peut être ou chocolat mélangé peut être avec des amandes ou avec des noisettes, enfin j'en sais rien voir, tu vois ou même de des barres de chocolat confites ou des chocolats, les bonbons de chocolat de chocolatier voir la ganache ou praliné. Donc là, c'est beaucoup plus riche, donc on arrive sur d'autre catégorie, donc c'est pour ça important d'avoir envie de parler de ça parce que... et d'éclaircir par rapport à ceux qui nous écoutent vraiment, que tout n'est pas à mettre dans le même panier, il faut trier après. Et donc toi alors, qu'est ce que tu conseillerait en chocolat, je dirais barres de chocolat, tablettes de chocolat pour être plus clair, et justement quand on a une petite acné ou une grosse acné.

Lothaire : ouais, ok, première chose ce qu'il faut savoir c'est que dans le chocolat il y a pas mal de choses qui sont bonnes aussi, pas mal d'antioxydants, c'est quand même un anti-inflammatoire, etc. ça va être intéressant. Maintenant, il faut se rappeler que moins les choses se sont transformées généralement pour garder ça en tête, généralement mieux c'est pour vous.

Sébastien : OK, donc pour résumer, voilà je te coupe, mais c'est juste parce que ça me fait penser à quand vous gardez les tablettes de chocolat derrière, regarder les tablettes de chocolat où il y a le moins d'ingrédients possible, c'est par exemple généralement plutôt que des tablettes de chocolat noir si je comprends bien, et donc, ça peut être sans ajout de beurre de cacao et juste de cacao, et la recette est simple et du sucre, voir éventuellement la lécithine pour certain, le soja ou d'autres. Il y a quelque chose de très, très court ok. Ca c'est important, parce que c'est vrai que ça peut être ... dès fois dans des tablettes de chocolat, on voit les trucs, mais moi je le suis "oh, tout ça dans une tablette de chocolat" alors que c'est seulement en général deux ou trois ingrédients maximum, mais bon... voilà.

Lothaire : c'est ça qu'il est si bonne de temps en temps tu sais quand on sait que c'est du sucre, évidement que c'est agréable au palais, et je sais que toi, tu es très très axé sur ça, donc tu dois avoir aussi des choses que tu aimes particulière, je pense que plus on évolue dans le chocolat et peut être au niveau que tu en es, tu m'arrêtes si je me trompe, mais plus on n'aime quand on retrouve le vrai goût du chocolat où quand on peut vraiment se distinguer des subtilités dedans.

Sébastien : exactement, mais en fait ce que je pourrais te dire, c'est si je ne sais pas si tu prends du café sans sucre par exemple et bien quand tu passes d'un café sucré, alors moi je me rappelle le premier café que je prenais, je te donne cet exemple pourquoi, parce que c'est le plus parlant, le café que je prenais un petit bol de café et je mettais 4, 5 ou 6 doses de sucre tellement déluges, ouais c'était plutôt un sirop de sucre au café sucré.

Lothaire : et la cuillère qui tenait droit dedans.

Sébastien : peut être pas, mais c'est vrai que ... tu me fais un truc comme tout le monde, toi tu prends du café parce que tous le monde prend du café, etc. Comme tu le dis au début, tu ne rajoutes pas de sucre puisque t'as les... sucré, etc et au fil du temps, mais j'ai diminué ça, et à un moment donné au fait, j'ai dit OK, j'ai eu un déclic, mais attend, je prenais je ne sais plus à l'époque, c'est plus du tout le cas aujourd'hui, mais je prenais à l'époque peut être quatre cinq cafés dans la journée, je faisais le calcul, après je prenais quatre sucres tu vois, donc 5 sucres dans la journée c'est énorme et je n'ai jamais eu un déclic comme ça où je ne sais plus, peut être une personne et tous ça, j'avais échangé avec des personnes qui prenaient pas plus de sucre dans leur café.

Lothaire : d'accord.

Sébastien : et c'est vrai que l'état de passer sans sucre pendant plusieurs jours, c'est ouuh, c'est dur quoi, c'est assez le palais il prend un sacré coup, par contre, quand vous passez en fait cette étape là, comme si j'y suis passé à cette étape là, tu dis d'après ce café et tu découvres en fait tout l'univers merveilleux du café, tous les goûts différents, etc. Tu bois tout de suite après quand tu dis c'est du jus de chaussette, c'était... c'est pour moi, c'est vrai que t'as un jus de chaussette, genre je prends une gorgée, je ne vais pas en prendre donc, ça c'est sûr. Par contre, j'apprécie beaucoup plus du café de tel origine où la torréfaction, etc. ah ce que les parfums ... c'est génial. Et bien, pour chocolat, c'est la même chose. Tu t'arrives sur du chocolat noir qui, avec différents origines, qui est moins sucré, etc. C'est pareil, t'as différents origines de cacao, le différent travail du chocolatier dans la torréfaction, etc. c'est pour ça que j'aime bien faire le lien et c'est magnifique tu vois. Tu apprécies, tu découvres en fait le vrai chocolat parce que quand tu manges quelque chose qui est toujours sucré, etc... au fait tu gâche un petit peu ce plaisir là de découverte d'essence, le palais, comment il croque comment les parfums tu vois, à un certain, t'as des parfums qui sont super fort en bouche au début de ce calme, et puis tu te reviennent après en bouche où dès fois c'était... et puis dès fois dans chaque travail du chocolatier a sa différence et tous, et c'est toujours intéressant en fait de... découvre en fait, et plus tu arrives et je vais te dire en fait, c'est dans toute l'alimentation et souvent en fait quand on est petit, quand dans notre jeunesse, tout dépend comment on a été éduqué avec l'alimentation, parce que souvent on achète des parents, ils achètent des choses, après moi, c'était mon cas , mais je n'en veux pas à mes parents, mais ils achètent en fonction de leurs moyens, etc. donc ils vont acheté des choses peut être plus médiocre en terme de qualité ou des choses transformé, et donc, on n'a pas les vrais goûts, on n'a pas les vrais goûts quand on est petit, et par exemple si on mange du chou fleur, si on mange des choses, qui .. des choux de Bruxelles, bah dégueu, tais-toi, on a ça, on a ça... on crée en fait donc... on est petit où quand on grandit, les choux de Bruxelles laisse tomber, je ne mangerais pas. Alors que quand tu prends du recul, tu découvres le chou de Bruxelles, cuisiner, mais vraiment ...que ce soit des bons choux de Bruxelles, pas des trucs qui ont été dégueulasses ou en boîte ou enfin peu importe, c'est pas du tous la même chose, c'est comme des huitres, tu vois les huîtres, on va parler à un ami, si tu prends des huîtres tout le temps avec de la sauce, des échalotes, vinaigre, etc. tu n'appréciera jamais l'huître ou moi avec le citron c'est un peu différents, mais... donc voilà avec des sauces bâtarde, pour dire que je mange, au fait on apprécie plus la sauce que l'huître, et en fait quand tu passes un peu comme le sucre, quand tu passes toutes ces étapes d'accompagnement qui sont trop agressifs je pense, toi pour ne pas l'être, je ne sais pas si c'est le bon terme, mais tu découvres en fait l'aliment, tu découvres en fait les carottes, les légumes, parce que moi, il y a dès fois où je goûte vraiment cru la carotte ou crue tu vois une nuit, je vais l'apprendre comme ça et je vais tout de suite définir si elle est appréciable si elle est bonne, si elle est goûteuse et tout ça, et pour le chocolat, c'est la même chose, je pense que... c'est comme ça que l'alimentation, on a souvent tendance à ajouter des condiments, de la mayonnaise, des choses comme ça, alors je ne dis pas que sur certains plats, des petits assaisonnements, mais léger, des petits épices et tous, mets toi l'épice tous simple, c'est un peu relevé, il n'y a pas de sucre, il n'y a pas de sel, tu vois, par contre, après, tu t'assaisonne comme tu veux, et ça c'est un apprentissage important. Bref, je pense que je m'écarte un peu du sujet chocolat, mais c'était pour dire tu vois, l'alimentation... pour venir un petit peu à ça que quand on a une habitude de goût pour dire que je reviens à l'essentiel quand même parce que tu disais tout à l'heure le chocolat prendre moins d'ingrédients possible, moins de transformation possible... bon chocolat noir un peu plus de ce que tu dis, et ça, c'est pour ceux qui font de l'acné. L'acné, comment dirais-je, c'est au sens sévère que l'acné est acné, où l'acné sévère, puisque je crois... alors tu m'arrêtes si je me trompe, mais tu me disais l'acné sévère, tant que ce n'est pas guéri en fait, il faut ralentir, voir arrêter le chocolat.

Lothaire : ouais, ouais, je pense que c'est le moment fatidique de l'interview, si quand tu me demandes si je conseille aux gens peut être de manger ou pas du chocolat en fonction de leur niveau d'intensité. Et pour moi, je pense qu'il y a deux choses qu'il faut garder en tête, c'est si vous avez une acné qui vous dérange vraiment et que vous suivez un processus pour vous en débarrasser, et bien, c'est un moment où si vous souhaitez vraiment diminuer vos poussées atteintes, cette inactivation totale dont moi je parle souvent dans mes idées etc, c'est important de limiter le chocolat et éventuellement de l'arrêter pour accélérer le process, après si vous avez deux trois petits boutons que ça ne vous dérange pas et que le lendemain, ce n'est pas votre mariage ou que vous n'avez pas besoin de prendre des photos qui vont rester toute votre vie, ou alors ça vous dérange pas d'avoir ... plutôt..., tout peut arriver aussi, et bien dans ce cas vous pouvez consommer du chocolat comme vous voulez c'est clair, pour des personnes qui ont une acné qui est très sévère, bien entendu, la première chose que je vous recommanderais, c'est en tout cas en ce qui concerne le chocolat, c'est de l'éviter, voire de le limiter, mais au maximum, et le chocolat en poudre, n'importe quel type de chocolat pour vraiment faire en sorte d'aider au maximum le système, mais j'ai l'impression de mentir puisque quand je dis chocolat, en fait, il y a plein d'autres trucs.

Sébastien : c'est ça, c'est ce qu'on disait... tu me disais il y a beaucoup de choses dans l'alimentation, ça fait partie de ton programme d'accompagnement où là t'accompagnes des gens et tu les suis personnellement pendant quelques... 3 mois c'est ça ou quelques mois.

Lothaire : exact.

Sébastien : voilà pendant 3 mois, et là tu leur dis attention à votre alimentation, c'est ça etc. puisque tu me disais dans ton programme, t'avais 100% de réussite ?

Lothaire : évidemment, moi ce que j'aime bien dire, c'est que... en six ans maintenant, j'ai jamais une seule personne pour qui on n'a pas réussi à l'aider complètement, alors j'aime pas dire 100% de réussite machin comme ça, parce que ça sonne extrêmement marketing. Moi, je touche du bois, j'ai jamais une seule personne pour qui ça n'a pas fonctionné, et ce que je voulais dire c'est que ça vient du fait que les personnes s'engagent complètement.

Sébastien : ok

Lothaire : et moi, je dis toujours une personne qui s'engage avec moi, tant qu'elle se lâche pas elle même, moi je te lâche pas.

Sébastien : ok

Lothaire : jusqu'à ce qu'elle soit guéri, et ça c'est ma vision de chose, et tout à l'heure tu me disais ok, donc on peut consommer du chocolat ou on ne peut consommer. Quand on a un niveau d'inflammation qui est élevé, quand on a de l'acné, et bien c'est bien d'éviter de consommer du chocolat, mais ça veut pas dire que vous en aurez ... à éviter ça toute votre vie, une fois que votre système est bien préparé...

Sébastien : c'est ce que tu me disais en fait, si je résume, en fait, on peut toujours consommer du chocolat, mais selon le moment, au fait de l'inflammation importante et bien tant que ça ce ne s'est pas réglé, en fait on évite de manger du chocolat et bien d'autres aliments puisqu'il n'y a pas que le chocolat, c'est ce que j'ai compris et par d'autres aliments, et justement, ensuite, et bien une fois que ça c'est l'inflammation est guérie, etc. on peut remanger en fait du chocolat et apprécier le chocolat et d'autres aliments, justement que pour rééquilibrer en fait le corps et ses inflammations, c'est ça en fait.

Lothaire : t'as compris, et je pense que c'est important puisque là on parle beaucoup d'alimentation, bien entendu il n'y a pas que l'alimentation

Sébastien : oui

Lothaire : comme ça, je voulais dire ça pourrait l'objet d'une autre vidéo ou...

Sébastien : ouais, on se retrouvera et puis on fera une autre vidéo, ça marche mais justement ça c'est d'autre sujet pour... peut être plus profond et tous cela, en tous cas, je ne sais si t'avais quelque chose à rajouter sur le chocolat en relation avec l'acné, mais c'est avec grand plaisir et puis on va voir ... c'était vraiment sympa de vraiment savoir en fait dans cette échange, le chocolat oui ça peut donner des acnés mais c'est pas le seul et non ça n'ordonne pas si on a un organisme équilibré etc, ça va pas donner l'acné, donc voilà tous dépend en fait où vous vous en êtes avec votre acné, votre peau, je ne sais pas si c'est... c'est ça un peu, et votre santé en fait, donc parce que ça touche la santé si je comprends bien, c'est plus profond que juste que la peau ce que tu disais tout à l'heure, c'est pas juste la peau que c'est vraiment à l'intérieur donc voilà ok.

Lothaire : exactement, et tu vois pour finaliser un petit peu l'équation que tu donnais, moi je dirai que c'est, vous avez une physiologie qui a une sensibilité à faire de l'acné, peut être que c'est dans votre famille, peut être que c'est à la suite d'événements épi génétiques, donc de l'environnement, qui ont généré de l'inflammation chez vous, et vous avez un corps qui a un tropisme, donc une sensibilité à générer de l'acné, vous avez ça, vous avez un niveau d'inflammation qui est élevé, bein vous allez avoir de l'acné dans ces moments là, évitez de consommer du chocolat. On va éviter de consommer d'autres choses, de faire d'autres choses pour rééquilibrer l'organisme. Une fois que votre système est stable et là vous pouvez tout à fait en consommer et faut surtout pas diaboliser certains aliments et surtout pas le chocolat. C'est important d'avoir ça en thèse, je pense.

Sébastien : ouais parce que le chocolat a énormément, énormément de bienfaits pour le corps, donc, voilà surtout, ça part en fait dans l'équilibre alimentaire est importante pour le bien être etc. C'est vrai que je consomme peut être un peu, beaucoup, dès fois, j'avoue, j'avoue, mais j'ai pas plutôt donc je suis bien ancré, bien équilibré en tout cas pour l'instant ça va.

Lothaire : t'as un bon système Sébastien, et pareil, tu vois il y a des gens qui peuvent se dire j'ai peur de manger trop de chocolat et que ça me déclenche de l'acné. Si vous n'avez jamais eu d'acné et que vous n'avez pas de symptômes, par exemple, vous n'êtes pas une personne non plus qui a je ne sais pas par exemple, des maladies, des maladies auto immunes ou des maladies chroniques, et bien, c'est que vous avez un système qui le tolère bien et là je parle un peu trop d'autres choses là, c'était encore un sujet intéressant.

Sébastien : ok bon c'est vrai que moi, pour ceux qui nous écoutent, je mange, ça dépend des moments, mais une à deux tablettes par jour donc c'est pour donner une idée et j'ai pas d'acné et même pas de petit bouton tu vois, bon après à côté j'ai une alimentation équilibré, en globalité j'entretiens bien un petit peu tout ça quand je pense. C'est vrai dire pour ceux qui nous écoutent dire oo la une tablette, je précise aussi je mange pas des tablettes, je pense que les gens auront compris que du choix du chocolat blanc ou du chocolat au lait premier prix ou très sucré et c'est beaucoup de noir, ça c'est clair, mais ça m'arrive de temps en temps de prendre une demi tablette, une tablette entière de lait. En général, ce n'est pas obligatoirement certaine marque Violette par exemple qui sont très très sucrés, mais bon, il faut que je goûte aussi puisque je suis un spécialiste de chocolat, je goûte un petit peu de tout ça. Dès fois, je goûte qu'un carré ou deux, ça suffit. Parce que en fait, ce que j'ai remarqué et on va finir là dessus sur la vidéo, c'est que quand tu commences à manger en fait des chocolats qui sont super bon au niveau de la saveur et tous, tu reviens à des chocolats sucrés, au fait, ça te brûle le palais. C'est comme si ça peut de toi, comme si tu prends un café avec plein de sucre, ouah t'as envie de dormir debout, pas de Gerbet mais presque, quoi, donc... et c'est un peu ça. C'est pour ça que tu ralentis, mais je ne dis pas que ça m'est déjà arrivé d'avoir une folie ou une main passagère dans des chocolats rouges et blancs, mais c'est très rare pour dire que moi je me suis dit, ce que je dis et ce que je pourrais dire, c 'est qu'on peut avoir une poussée, enfin pas une poussée d'acné, mais une poussée d'avoir envie de chocolat , mais si c'est pas régulier, si par exemple, on se voit dans les périodes de fêtes, on a tendance à acheter du chocolat et à en manger pendant 30 jours 40 jours et avoir une grosse affluence de l'alimentation extrêmement riche pendant cette période là, donc c'est un autre sujet, mais j'ai pas envie d'aller là dessus, et donc ça désorganise un petit peu le système immunitaire, mais c'est vrai que si c'est son Noël, une fois ou deux, vous avez fait un excès de chocolat, c'est pas un souci, parce que je vais raconter votre anecdote, parce que j'ai envie de raconter pour dire que c'est important que même quand vous avez une bonne équilibre, vous pouvez faire un excès, ça posera pas de soucis, à chaque Noël, souvent on m'achète une boîte de chocolat, pas qu'obligatoirement qu'à Noël, mais une boîte de chocolats de profs de chocolatiers, attention de bon chocolatier, mais ganache, praliné, etc. elle fait alors on va dire souvent c'est peut être 500 grammes, 700 grammes, elle fait seulement 24 heures. 500 gr, entre 700 gr, elle fait 24 heures, parce que s'ils sont bon, c'est sûr que là tous les quarts d'heure, je suis piocher dedans. C'est pas pour ça que j'ai de l'acné tu vois, etc. Donc c'est quand on a un bon équilibre, mais je pense pour moi, c'est important de préciser parce que OK, je suis peut être pas dans le cas où j'ai eu plein d'acné, etc. mais c'est aussi pour comprendre à ceux qui ont de l'acné et ceux qui n'en ont pas et qui ont peur justement, que on peut si vous le savez, réguler votre alimentation tout au long quotidiennement et que de temps en temps, vous faites des excès, le corps va assumer, va assumer ses excès et il ne va pas, en tout cas, c'est mon cas je donne mon expérience, après je ne connais pas l'expérience de tout le monde mais j'ai vraiment envie de transmettre mon expérience là dessus.

Lothaire : c'est tout à fait, et tu vois ça fait partie des choses qui font que c'est si difficile aussi pour des personnes par exemple, qui ont de l'acné ou quand d'autres pathologies inflammatoires de se retrouver parce que quand elles entendent un témoignage comme le tien, Sébastien toi qui a visiblement un système qui est Car-Pass Tropismes là, peut être que tu en a un autre où peut être les choses que tu sais très bien, comme t'es bien équilibrée autour et tu prends bien soin de toi, t'es pas concerné par ces problématiques inflammatoires, en tout cas, pas à ce niveau là, par exemple, mais pour des personnes qui ont de l'acné, je pense que c'est important de comprendre qu'elles font partie du, elles ont une physiologie qui est différente, pas mal ou pas bien, moi j'aime bien dire au contraire, que l'acné, ça peut être un cadeau puisque ça permet de se refocaliser sur soi et se dire tiens visiblement quelque chose qui se passe pas bien avec mon corps ici, il faut que j'apporte de l'attention et le corps est bien fait puisque il te demande dans le miroir tu vois, donc faut faire gaffe quoi.

Sébastien : alerte, alerte alerte... prends cette alerte en compte et fais quelque chose

Lothaire : il y a quelque chose à rééquilibrer, et du coup c'est important que ces personnes là aussi puissent se rendre compte qu'il y a d'autres personnes qui fonctionnent comme elles, elles ne sont pas les seules à vivre ça et il y a bien quelque chose à faire, elles ne sont pas seuls au monde et parce que moi, j'ai ressenti ça vraiment quand j'ai passé par ce truc là, je me disais plus que moi qui est maintenant adulte, purée, il n'y a rien qui marche. Quand je vois des professionnels, on me toute votre faut faire des choses comme ça, pour moi c'est inacceptable tu vois. Donc, si je peux juste fini avec quelque chose là dessus, c'est vraiment se dire non il y a bien quelque chose à faire, ça passe par de nombreux rééquilibrages, mais ça ne veut pas dire que vous allez être bloqué dans un type d'alimentation, ça ne veut pas dire plus manger de chocolat, parce que les gens qui regardent ces vidéos, c'est surtout parce qu'ils ne possèdent pas ces questions là, voilà.

Sébastien : bon, en tout cas, je te remercie en tout cas l'auteur de cet échange et de ton expérience sur l'acné, sur ce sujet je pense qu'on va te retrouver sur la chaîne pour une autre vidéo, mais si vous voulez, vous avez quelque chose pour retrouver et être accompagné peut être pas, en tout cas, ce qui peut être intéressant pour certaines personnes qui nous écoutent, vous avez un lien ci dessous, un formulaire à remplir, mais je tiens à dire tout de suite c'est vraiment pour ceux qui ont vraiment envie où qui ont des ... comment s'appelle un acné sévère c'est-ce que tu disais dans ce que tu accompagne en tout cas...

Lothaire : ce n'est peut être pas si tu veux en parler comme ça Sébastien, c'est pas forcément une question d'acné sévère, mais c'est des gens qui sont déterminés à changer les choses. Je dirais plutôt acné persistante, peu importe le scope, ça peut être très sévère ou juste des petites lésions, mais très persistantes parce que ça peut être émotionnellement très, très lourd à porter chaque jour, de se réveiller une lésion ou à chaque fois de perdre cette sensation, de comprendre son corps aussi, et j'ai bien aimé ce que tu as dit Sébastien, c'est vraiment pour des personnes qui sont déterminées à changer les choses parce qu'effectivement, ce qu'on fait, ça demande un véritable engagement, et quand tu fais un taux de réussite qui est si haut, c'est parce qu'on choisit beaucoup les personnes avec qui on travaille, mais pas avec tout le monde effectivement.


Sébastien : d'accord donc ceux qui pensent avoir une pilule miracle et qui ne sont pas déterminés, c'est pas la peine d'être intéressés en fait, c'est un peu ça.

Lothaire : ou des gens qui cherchent peut être juste une crème... woau ou le terre peut être qu'ils utilisent des led pour l'acné. C'est pas ce qu'on fait.

Sébastien : donc je fais une formulaire ci en dessous, donc le lien si vous voulez une consultation gratuite avec avec Lothaire, pour voir si vous pouvez être complet, en tout cas, ça n'engage à rien je crois c'est ce que tu m'as dis, voilà comme ceux qui sont déterminés, ils trouveront le lien et puis il n'y a aucun engagement, c'est pour vraiment ce qu'ils veulent et moi j'ai envie de te dire grand merci pour cet échange, grand merci pour cette vérité sur le chocolat et l'acné, et maintenant pour ceux qui vous écoutez, vous savez tout sur le chocolat et l'acné. Donc maintenant, c'est plus clair, je pense pour vous et n'hésitez pas si vous avez des questions sous la vidéo à déposer, voilà c'est comme ça. Moi, je ne suis pas spécialiste mais le docteur Lothaire pourra vous répondre sous vidéo, et moi je vous retrouve à très bientôt pour une prochaine vidéo, je vous dis tchao tchao bye

Lothaire : tchao Sébastien, merci de m'avoir eu.


ChocoClic







Histoire du chocolat | La Culture du Cacao | Les Variétés du cacao | La Récolte du Cacao | Fabrication du chocolat | La Réglementation | La Qualité | Conseils dégustation | La santé et le chocolat | Les Variétés du chocolat | Les Pays et le chocolat | Chocolat BIO | Chocolat sans sucre | Les Tablettes Chocolat








Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.



ChocoClic existe aussi en version anglophone