ChocoClic, Tout sur le chocolat !

LES SOLUTIONS contre l'ACNÉ : Chocolat ? Roaccutane ? On vous dit tout !



Sébastien : Hello c'est Sébastien du site internet chococlic.com, et bien de nouveau j'avais envie d'inviter en fait docteur Lothaire par rapport à l'acné, le chocolat, l'alimentation mais surtout, cette fois si c'est plein de question par rapport au précédente vidéo qu'on a faite sur OK, mais ça, tel produit, c'est quoi, c'est bien au niveau de solution et tous, et dans cette vidéo, je vais poser des questions à docteur Lothaire, je vais le passer aux grilles de dire ok c'est quoi est-ce que le Roaccutane c'est bon ou pas, c'est quoi... on entend tellement de chose que c'est néfaste, est ce que c'est une bonne solution, pourquoi ça ne peut être pas une bonne solution, est-ce qu'il y a d'autres alternatives, est-ce que... voilà par rapport... il y a aussi, tu le dises si...bein les crèmes au chocolat, le cacao peut être une solution aussi ou pas, on a déjà parlé, je veux dire... évidement on va aller peut être un peu plus en profondeur là dessus, et de dire voilà est ce que tu peux me dire, bah, déjà de te présenter rapidement et puis... on y va dans le dur, j'ai posé des questions et vraiment l'objectif c'est aider ceux qui nous écoutent à apprendre la meilleure solution pour eux, en tout cas, en tout cas, ça dépend de ceux qui sont déterminés ou pas, mais que ce soit, moi je prends pas de parti pris que ce soit chez toi ou ailleurs ou le Roaccutane etc. je m'en fiche, mais du moment que la personne se sent bien avec une solution qu'elle a choisie qu'elle avance et qu'elle soit libérée en fait de son acné parce que en tout cas au fond des yeux c'est ça qui est important. Donc, lorsque ça m'a touché en fait les témoignages et puis les dernières vidéos qu'on a fait ensemble, donc je voulais vraiment, je pense que ça ne va pas être la dernière, on ne va pas faire une série, mais je pense que c'est pour ça que ça me titillait de faire cette vidéo là avec toi, cette troisième vidéo, donc bein, écoute docteur Lothaire, présente toi, dis qui tu es, qu'est ce que tu fais?

Lothaire : écoute, pour me présenter rapidement, donc puisqu'il fait que je suis là et quand on discute ensemble avec Sébastien, c'est que j'ai eu une acné extrêmement forte quand j'étais adolescent, surtout sur le dos et sur le visage, et je n'avais pas du tout à m'en débarrasser, ça a continué en plus malgré le fait que j'essais le Roaccutane, j'avais 17 ans, c'est revenu autour de mes 18 19 ans et ça a continué de se développer alors que j'étais en train de devenir pharmacien, je viens de finir mes études de pharmacie,

Sébastien : OK.

Lothaire : j'avais accès à tout tu vois, à l'hôpital j'ai mes amis qui est dermatologue, je travaillais dans l'industrie pharmaceutique, je travaillais dans cette clinique, je travaillais au CNRS et malgré tout ça, j'avais vraiment accès à la connaissance et aux produits et même les boutons revenaient systématiquement ,je me dis mais comment voulez vous qu'une personne puisse s'en débarrasser si même moi j'arrive pas quoi. Et du coup bein, c'est ce qui a fait que je me suis focalisé là dessus parce que moi, je ne voulais pas vivre comme ça, je voulais vraiment me débarrasser de ça puisque ça s'est joué sur mon confiance e moi, ça a joué sur ...c'est mon envie de vivre en fait tu vois j'ai vraiment la sensation de ne pas pouvoir être qui je voulais être à cause de ça, et bein du coup, j'ai appris tout à zéro et je suis allé chercher donc de la manière la plus saine possible, comment se débarrasser de l'acné, donc retester tout de manière extrêmement rigoureuse et de garder uniquement ce qui fonctionnait, alors ça a marché pour moi, d'autres personnes ont commencé à me demander de l'aide, je n'étais pas sûr que ça marcherait pour elles, mais j'ai accepté. J'ai commencé deux ou trois personnes au bout de la 25 ème personne que j'ai aidé et pour qui ça a marché à 100%, alors je me suis dis ah visiblement, ça fonctionnait. Du coup, j'étais toujours à la recherche de personnes que je ne pourrais pas aider, et en six mois, c'est jamais arrivé en fait, donc il y a des personnes que j'ai accompagné et que j'accompagne se débarrasse de leur acné, et c'est comme ça qu'on a monté du coup ce skin campus et que c'est ... à mon activité, c'est le fait de... c'est ma passion maintenant, de m'occuper des personnes qui ont de l'acné et de continuer mes recherches pour en faire en sorte que ce ne soit plus jamais un problème.

Sébastien : Ok, super chouette, moi c'est ce que j'aime bien c'est ça, c'est que... c'est pour ça que... comme je disais dans la précédente vidéo, je recherche des personnes qui ont des expériences qui peuvent aider les gens à... le chocolat pour moi, c'est une matière où on peut donner du bonheur, voilà il y a beaucoup de choses positives dans le chocolat,

Lothaire : Bien sûr.

Sébastien : donc voilà le partage, les groupes, enfin ... je pourrais en citer plein et... bon c'est vraiment on a parlé manger du chocolat dans la précédente vidéo donc je vous invite je vous invite à écouter, à regarder les précédentes vidéos, à chercher sur la chaîne, à ... sur le sujet ou sur le site Internet chococlic.com, comme ça vous gardez un petit peu ça, on ne va pas refaire le ... toute déroulé, puisque sinon on aura pour des heures, mais moi ce que je voudrais que tu attaques parce que j'ai vraiment envie de savoir aussi, on a parlé rapidement des crèmes chocolats à mettre sur le visage puisque ça peut être une solution ?

Lothaire : Tout à fait.

Sébastien : Et est ce que ça peut être aussi une solution aussi de manger des fèves de cacao brut, ça peut aussi faire partie de l'alimentation, justement... ça peut être une solution bien sûr que, comme tu disais la dernière fois c'est un tout, c'est règle mal, mais est-ce que tu peux dire qu'il existe des... alors mois je ne suis pas un spécialistes, mais je dis sur ce que j'ai vu, ce qu'on m'a parlé etc, il existe de l'acné hormonale, enfin au niveau de l'acné, comment s'appelle l'acné adulte vraiment persistante, de l'acné rosacée, des plaques, et puis comme solution, enfin après je ne peux pas dire puisque pour les spécialistes et il y en a sûrement d'autres, est ce que tu peux dresser les trois plus grandes acné qui existent, importantes et qu'est ce que toi tu préconises... on va parler de Roaccutane après, pour savoir si ça peut être une solution pour certains ou pas du tout en fait, voila.

Lothaire : C'est une excellente question et je pense que tout comme quand on parlait dans la première vidéo des mythes, au niveau de l'alimentation et de l'acné etc, l'acné c'est rempli de mythe et de conscience populaire ou de croyance populaire, et dans ma vision des choses, si ces croyances elles étaient juste, ça fait longtemps que l'acné on n'en aurait plus d'accord. Donc il faut bien savoir remettre en question les choses qui ne fonctionnent pas, et il faut encore une fois je vais donner un coup de pied dans les termitières, dans la fourmilière, mais c'est vraiment l'idée que... on peut dissocier tous les types d'acné qu'on veut en disant bein voilà il y a de l'acné hormonale et de l'acné rosacée, il y a de l'acné persistante, de l'acné kystique, il y a de l'acné conglobata, il y a de l'acné qui peux être apileubustileu, il y a de l'acné qui peut être... tu peux avoir énormément de quatre tu vois l'acné très pensionnaires. Moi, ce que j'aime bien dissociait rapidement, c'est de dire qu'il y a... aller trois, quatre types qui... qu'on peut dissocier et qu'il faut savoir voir, les autres je vais t'expliquer comment on les classe dans ma vision des choses. Il y a de l'acné kystique, c'est celle qui fait des gros boutons rouges qui laissent souvent des cicatrices et qui peuvent être très douloureux, c'est même des personnes qui ... moi, je ne peux pas dormir sur la joue parce que ça me fait mal quand je me mets mon oreiller sur la joue. Donc l'acné kystique, il y a l'acné rétentionnelle donc c'était l'acné microkystique, c'est ces petits grains tu sais sous la peau, on a l'impression que il y a un petit peu de semoules sous la peau où les petits grains sur la peau, il peut être soit excorier, ça veut dire assez inflammatoire, ou soit il peut être... ça fait... on a l'impression qu'il est inactif alors qu'en fait c'est actif, mais plus les performances de rougeur autour, ça fait juste des petits grains.

Sébastien : Ok.

Lothaire : ça se fait deux. Il y a de l'acné rosacée, alors ce qu'il faut clarifier avec l'acné rosacée c'est que l'acné rosacée, c'est simplement une acné qui se manifeste sur un type de personne qui a déjà une sensibilité à avoir des rougeurs et une sensibilité, ça peut être une sensibilité qui n'a rien de pathologique d'accord. T'as déjà vu des gens qui avaient des pommettes un petit peu plus rouges et moi, je fais partie de ces gens là. Et bien du coup, si tu vas chez un dermatologue avec de l'acné plus les pommettes rouges, vous avez de la rosacée et ça date de 2015 cette dénomination, tu vois c'est très récent. Donc c'est juste une manière de dissocier les choses et il ne faut pas rester cloisonné là dedans. Donc, pour être clair là dessus, le reste par exemple l'acné hormonale, l' acné alimentaire de choses comme ça, en fait toutes les acnés ont une composante hormonale, en fait, toutes les acnés ont une composante digestive, en fait, toutes les acnés ont une composante locale, en fait, toutes les acnés ont une composante avec une perturbation intestinale ou encore d'autres problématiques. Donc, c'est simplement qu'il y a des dominance, mais si vous ne gérez pas tous les wagons, eh bien ça reviendra systématiquement.

Sébastien : Ok.

Lothaire : Et c'est ce qui fait que, bein ça suffit pas, on peut avoir des personnes qui nous disent : mais moi, quand je prenais la pilule, ça ... j'avais pas d'acné, donc pour moi c'est hormonal. C'est un raisonnement qui est OK si on comprend pas exactement comment la pilule fonctionne.

Sébastien : Ok.

Lothaire : Donc, j'ai fait des vidéos là dessus sur ma chaîne donc je ne rentrerai pas dans les détails.

Sébastien : Non.

Lothaire : Il y a certaines choses qui vont agir comme des macelons, en fait. Tout à l'heure, tu parlais... tu m'as Lothaire est ce tu peux nous parler des différentes thérapeutiques qu'il y a, je peux le faire très rapidement si tu veux.

Sébastien : Ouais.

Lothaire : La première chose que les gens vont avoir quand ils vont aller chez un dermatologue, ça va être un traitement local avec des antibactériens, tu vois genre par exemple, du peroxyde de benzoyle, de l' érythromycine ou d'autres antibiotiques locaux. Ensuite, si ça ne marche pas, on va leur donner des antibiotiques oraux, comme la tolexine, la doxycycline ou n'importe quelle autres familles de cyclines, si ça ne marche pas encore, on va leur donner les deux en même temps et ensuite s'ils ont des acnés plutôt rétentionnel, on va leur donner de l'adapalène avec... qui est une autre crème qui est un dérivé de ...

Sébastien : C'est sympa de... ce que tu m'as dis là, ça fait plein de produit toxico qu'on rajoute pour le corps, que ce soit sur la peau, que ce soit en ingestion et c'est pas un petit top en final je ne sais pas.

Lothaire : Tu sais, moi j'ai la double casquette parce que là je suis l'été, tu suis pharmacien de formation, j 'ai étudié l'industrie pharmaceutique, j'ai travaillé dans les études cliniques, j'ai travaillé avec des entreprises pour mettre en place des études, pour leur permettre d'avoir un remboursement et de rentrer donc dans notre système de soins. Donc, véritablement j'ai la double vision des choses et ma philosophie, c'est l'absence de critique, c'est à dire que notre système de santé il fonctionne merveilleusement bien pour plein de pathologie et plein de pathologies et des prises en charge aiguës, c'est merveilleux, j'ai pas de critique là dessus et c'était la meilleure ressource qu'on avait organisée, c'était le meilleur moyen de permettre d'avoir une égalité de soin, et on est super fort là dessus, en plus on a un modèle économique en France qui a permis de vraiment cette égalité des soins là dessus, bravo pour ça. Simplement, c'est extrêmement limité pour des pathologies chroniques, c'est extrêmement limité pour des pathologies qui demandent un véritable suivi parce que tout le modèle économique dans l'industrie pharmaceutique et le modèle de soins puisqu'il est basé là dessus aussi, c'est le produit. Donc on va juste chercher à donner le bon produit au bon moment, simplement l'alimentation c'est pas un produit, prendre soin de son corps n'est pas un produit et donc vous n'avez réussi à générer une pathologie à l'intérieur de vous sans utiliser de médicaments. Et bien, vous allez bien réussir à la résoudre sans médicament aussi. Et en fait c'est là, et je ne parle pas de très grosses pathologies, je parle de pathologie chronique qui ne donne des informations sur notre état interne. Encore une fois, c'est pas une critique, c'est juste tout doucement un autre chemin qui est en train de se tracer, et ce n'est pas pour rien, moi j'étais pharmacien, j'ai tout essayé là dedans, toute la panoplie avec la plus grande ouverture d'esprit du monde, j'ai même pris le Roaccutane et ça n'a pas fonctionné. Et après, je me suis dit bon, ça je ne peux pas y faire confiance, elle ne marchera pas. Après, j'ai dû construire mon propre modèle de soin à moi et c'est un peu ça qu'on fait, quand je dis que ce qui manque le plus, ce qu'on fait c'est révolutionnaire, c'est parce que c'est une autre manière de prendre en charge les gens et de les accompagner, donc c'est un autre modèle de la santé.

Sébastien : Ok, alors ça c'est intéressant ce que tu dis, j'ai bien un lien en bas pour ceux qui veulent une consultation gratuite offert par ton ... à part toi etc. Mais peu importe, c'est pas ça ... moi, j'ai vu quand, justement, les personnes m'ont posé des questions, justement sous les vidéos et même des échanges par mail et me parle de Roaccutane, ouais c'est la solution miracle, ok il y a des choses douloureuses, il y a suicide, tentative de suicide, y'a pas un truc que j'ai vu là, c'est ce qui m'a marqué le plus, une vocation, changement d'état, etc. Et je me suis dit... est ce qu'on peut revoir ça, qu'est ce qui peut être bien... parce que... c'est intéressant, moi je vais bien dans un beta, mais je voudrais quand même éclaircir ça et avoir trop d'avis là dessus, puisque toi ta méthode se fait sans douleur, ok c'est peut être pas la bourse de tout le monde, ce genre qu'on soit tout à fait, parce que c'est quand même un suivi avec précis pendant 3 mois, avec un groupe de personnes, etc. donc c'est pas juste, je vous donne un médicament qui coûte 50 balles ou 100 balles machin, et vraiment un suivi donc là c'est autre chose, donc c'est difficilement comparable avec une Roaccutane... pardon, justement, mais quand même, moi ce qui m'a fait mal, c'est de voir des personnes en dessous des vidéos après, ok le Roaccutane ça leur a sauvé la vie, mais quand je vois les effets comme tu le dis, toi tu l'as tester et c'est pour ça que tu peux en parler et c'est revenu après. Donc, ce qui veut dire que ce médicament là, en fait, ne traite pas vraiment la cause, mais juste quelques symptômes, et juste en fait, pendant un an, et si on n'a pas en fait des bonnes habitudes, les bons trucs, ça peut venir après en fait c'est ... et grosso modo les gens peuvent avoir une... surtout ce suivi, il y a des prises de sang, il y a ... c'est un truc de fou là, ce médicament je dis wouaouh .... faut vraiment être ultra déterminé pour pouvoir se lancer dans un truc comme ça, aussi contraignant, aussi douloureux pour que ... je ne sais pas... qu'est ce que tu me dire là... puisque... moi je te dis ce que j'ai vu, ce que j'ai ressenti à rapport aux gens qui peuvent regarder, ils disent ... dis- moi toi franchement, qu'est ce que t'en penses, qu'est ce qu'il faut éviter, pourquoi il nous peut être conseillé aussi.. pourquoi on pouvait prendre ce médicament. Et voila, je sais que... à ton avis là dessus, mais... c'est important, dis-moi ce que t'en penses.

Lothaire : écoute, quand tu dis il faut être déterminé etc, je pense que non, le Roaccutane c'est la solution de facilité parce que... c'est juste de dire OK, vous avez juste cette petite pilule à prendre, et vous n'aurez plus d'acné simplement, ce n'est pas une vraie promesse parce que déjà le mode d'action de Roaccutane est relativement complexe, on n'en connaît peut être que 5%, mais d'une certaine manière, c'est simplement quelque chose qui va venir atrophié nos glandes sébacées, c'est pour ça que les effets principaux, les effets secondaires principaux, c'est la sécheresse de la peau, sécheresse des muqueuses, ça bouleverse le système cognitif primaire tu sais au ...etc, donc vraiment on est sur quelque chose qui va venir bouleverser notre physiologie, surcharger notre foi, etc. et avoir effectivement, ça peut être très efficace pendant un temps et pour certaines personnes ça va revenir, pour certaines personnes ça peut rester aussi. Pour moi, je veux dire si une personne vient nous voir en nous disant je veux faire le Roaccutane, bein je veux dire faites le.

Sébastien : Ok.

Lothaire : Et on va peut être se retrouver ou peut être pas, mais j'ai envie de dire les personnes avec qui je travaille, c'est des personnes soit ils ont déjà fait le Roaccutane une, deux, trois, quatre, cinq fois.

Sébastien : Ah la vache, ah oui.

Lothaire : ça nous est déjà arriver d'avoir une personne ... cinq fois.

Sébastien : wouaouh !

Lothaire : Qui est revenu à chaque fois d'accord. Comme ça, c'est quelque chose que généralement les dermatologues eux mêmes ne le savent pas, parce que une fois que la personne est allée chez son dermato, ça n'a pas marché où quelque chose comme ça, je vais voir un autre dermato. Il y a des personnes qui se fait comme des ping pong tu vois, et donc les études qui sont faites, je crois que c'était 47,5% de rechute à 6 mois ou à 2 ans. Donc, même moi tu vois j'aurais été dans ces 47%, donc c'est pas si une personne sur deux, je ne sait pas ce qui se passe après, tu peux avoir des rechutes tout au long de ta vie. Donc, c'est une vision des choses et... les personnes avec qui on travaille, c'est des gens qui veulent comprendre leur corps et comprendre ce qui se passe, et pas simplement mettre un sparadraps sur la bouche de leur corps et dire bah voilà, je vais croiser les doigts que ça revienne pas, moi je veux pas savoir ce qui se passe, mais juste plus de bouton tout de suite maintenant, je m'en fous que ça perturbe mon système. OK, et c'est complètement OK, c'est pas avec ces gens là qu'on travaille.

Sébastien : D'accord.

Lothaire : Où alors on travaille avec eux fois une fois qu'ils ont souffert assez.

Sébastien : Ouais, puisque c'est quand même... moi je gardais cette souffrance qui est assez radical quand même... ok c'est pour ça qu'il y a tellement en fait une idée... ouais, Roaccutane c'est la solution pour les boutons d'acné, mais bon voilà, après ce que tu me dis, c'est à boire ou à manger, prendre du recul et puis voir vraiment si ça ne correspond pas.

Lothaire : Je pense que c'est une question de valeur, c'est une question de savoir ce qu'on veut et comme je disais, même moi je suis passé par ça et c'est parce qu'il n'y avait rien d'autre, je veux dire la connaissance que moi, j'ai développé sur le terrain tu vois, et à travers les personnes que j'ai accompagné, etc. et à travers tout le voyage que j'ai fait, et cette opportunité de travail que j'ai eu aussi. Donc, c'est vraiment cette idée de dire si vous avez véritablement envie de comprendre ce qui se passe avec votre corps, alors le Roaccutane c'est peut être pas la solution.

Sébastien : ouais ok, alors si je vais, je vais faire l'avocat du diable à la personne elle voudrait un accompagnant avec toi, elle n'a peut être pas les moyens, donc elle va se dire peut être que je vais prendre le Roaccutane et je vais souffrir, ok si elle n'a pas envie de choisir le Roaccutane et qu'en final ... excusez moi pour ce gros boutons etc, peut être que certains, ils vivent bien avec, qui ça ne leur dérange pas d'avoir des boutons etc, ils veulent juste vas se faire mal, peut être bien l'entretenir etc. Est que t'as d'autres solutions qui ne veulent pas vraiment ... alors je ne sais pas parce que je suis pas peut être pas mieux placé par rapport à la situation de chacun mais j'essaye de me mettre à la place pour ceux qui disent bein en attendant d'être... j'ai peut être une solution apaisée ou mieux, est ce que je ne sais pas le soin chocolat ça peut être une solution, est ce que le cacao brute dans l'alimentation ça peut être intéressant tu vois, est ce qu'il y a d'autres alternatives, je dirais moins souffrir ou être bien avec soi même ou appréhender en fait ça, même s'il n'enlève pas totalement leur acné.

Lothaire : C'est une très bonne question et c'est quelque chose auquel... je pense que j'ai réfléchi moi même quand j'étais dans cette phase, où je me demandais si je devais accepter ma peau ou pas, puisque c'est un truc qu'on entend beaucoup, une personne qui dise : voilà ma peau, elle fait ça, c'est naturel, je devrai l'accepter. C'est une vision un peu limitée, tu sais c'est un petit peu comme les gens, comme la mère d'Arnold Schwarzenegger, que j'aime beaucoup, je veux dire Schwarzenegger, dans son bouquin elle a expliqué que sa mère avait une malformation cardiaque dans leur famille et que sa mère avait refusé de se faire opérer alors qu'elle savait que... le souffle qu'elle avait, je ne savais plus laquelle c'était et ça allait lui coûter la vie tu vois, et elle disait c'est la volonté de Dieu, donc je vais mourir et c'est OK, et elle est morte ok, Schwarzenegger il disait moi je ne fonctionne pas comme ça, je me donne la possibilité de dire si la science nous a mener jusqu'ici et que la possibilité de faire quelque chose, moi j'aime trop vivre, et du coup, je vais, je me suis floppé et moi je suis plus dans cette philosophie là de dire OK, soit vous pouvez vivre votre vie ici, et du coup, vous allez me demander comment est ce qu'on fait pour vivre ici, et c'est trop douloureux pour moi. Je pourrais aller qu'au dessus, soit c'est de dire moi je veux vivre sans limite, je veux aller là où j'ai envie d'aller, je veux vivre la qualité de vie que je veux et là j'ai un conseil pour vous, mais d'être en dessous, je dirais que c'est trop douloureux. C'est en tout cas c'est ma philosophie, peut être c'est mon côté lion, mais pour donner peut être certains conseils à des personnes qui auraient de l'acné maintenant, c'est ce qu'un petit peu ce qu'on avait ... on avait parler dans les autres vidéos, c'était déjà de s'observer plus, ne pas irriter sa peau, c'est vraiment une clé. Maintenant, pour revenir au chocolat Sébastien, quelque chose qu'on n'a pas évoqué ensemble, c'est le fait que le chocolat possède pas mal de très bons antioxydants tu vois. Donc la famille des polyphénols la même qui est dans le vin, notamment, et finalement, en fait c'est dans les pépins de raisin, et ça je sais qu'ils font pas mal de belle gamme de cosmétique avec ça, mais je pense qu'il le commercialise plus dans l'anti vieillissement...

Sébastien : Oui en général, c'est plus sobre tout à fait.

Lothaire : C'est extrêmement concentré et c'est de très haute qualité généralement en tout cas pour les très bonnes gammes.

Sébastien : Il existe pour la petite parenthèse des chocolats bon pour la peau, celui qui... voilà ils mettent des produits et des produits ... je ne sais pas de tête, c'est qu'est ce que c'est etc, mais c'est ... une augmentation de la puissance du chocolat, notamment pour qu'ils soient les meilleurs peau et tout... donc voilà ...

Lothaire : ... le chocolat que tu consomme.

Sébastien : Oui.

Lothaire : D'accord, c'est intéressant.

Sébastien : Oui, je pourrais te donner des adresses si tu veux ... je pourrais... on pourra en parler si tu veux.

Lothaire : Avec plaisir Sébastien.

Sébastien : Ouais, ouais.

Lothaire : Très bien, comme je te disais il y a plein de très bonne chose dedans, c'est quelque chose qui est activateur de serotonin aussi donc tu sais toutes ces personnes qui parlent de choco relaxation ou je veux dire, qui ont parlé ces temps-ci, des gens parlent aussi d'effet un petit peu antidépresseur parce que on va sécréter davantage de sérotonine, c'est superbe, ça fait partie de ces avantages là.

Sébastien : Ok, donc voilà c'est .... grosso modo, c'est faire un petit peu s'observer sur tout ce qui est hormone, alimentation, bien être, etc en globale, parce qu'il y a... en fait, si je comprends bien ce que tu dis, c'est tellement plein de détails, en fait je veux vraiment se débarrasser complètement de ça, il faut vraiment un accompagnement personnalisé, et si on a envie de garder... j'aime pas ce terme là, excusez moi, j'ai envie de garder la peau que l'on c'est ....

Lothaire : Revenons un peu sur mes propos aussi.

Sébastien : Ouais.

Lothaire : Tu sais, c'est quelque chose qui vous... pour précisément le propos, là dessus c'est quelque chose qui vous affecte émotionnellement qui vous limite dans votre vie et que vous vous sentez ici, là éventuellement elle peut être quelque chose à faire, quelque chose à revoir. En revanche, si vous avez certainement juste quelques petits boutons et c'est quelque chose qui ne vous dérange pas, je veux dire toutes ces vidéos qu'on a fait ensemble, ne vous sentez pas du tout visé, enfin on ne parle pas de vous dans ce cas là.

Sébastien : Ouais.

Lothaire : L'important, c'est la qualité de vie qu'on a, et bouton ou pas, c'est est ce qu'on est heureux dans ce qu'on fait, est ce qu'on est heureux dans sa vie, est ce qu'on est heureux dans sa relation et est ce qu'on est en bonne santé, c'est la seule chose qui compte.

Sébastien : Bon, je te remercie en tout cas Lothaire pour ça, pour toutes ces précisions et conseils pour ... surtout en mode bienveillance et pas en mode destructeur, tiens Roaccuatne, c'est pas bon, ces machins, ou l'autre truc, c'est pas bon, en inverse t'as donnée ta vision vraiment de façon bienveillante, en tout cas selon...

Lothaire : Je parlais...

Sébastien : C'est ce que j'allais dire de ton expérience complètement c'est ce que j'allais dire, donc merci à toi pour ceux qui veulent vraiment aller plus loin avec le docteur Lothaire, il y a un formulaire en dessous pour ça, c'est gratuit, la première a donc la première consultation, et puis moi je te remercie encore vraiment beaucoup Lothaire pour ces échanges là. Donc ça, même moi, ça me permet d'ouvrir, de mieux comprendre en fait la relation acné, mais si on a parlé plusieurs fois le chocolat, l'acné, etc. qu'est ce ça peut faire ou pas et tous, mais là cette fois si c'était vraiment savoir la solution qu'est ce que ça peut apporter et puis aller en profondeur, donc merci encore à toi et je te dis à l'année prochaine en tout cas, et puis on parler des chocolats ensemble si tu veux être... donc sur la santé et je te dis... je vous dis en tout à tous ce qui nous écoutent, à très vite pour une prochaine vidéo, alors pas systématiquement bien évidemment sur l'acné, mais sur le chocolat, ça c'est sûr, et moi je vous dis à très vite bye bye.


Dr Lothaire Bénichou©
Dr Lothaire Bénichou©

ChocoClic







Histoire du chocolat | La Culture du Cacao | Les Variétés du cacao | La Récolte du Cacao | Fabrication du chocolat | La Réglementation | La Qualité | Conseils dégustation | La santé et le chocolat | Les Variétés du chocolat | Les Pays et le chocolat | Chocolat BIO | Chocolat sans sucre | Les Tablettes Chocolat








Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.



ChocoClic existe aussi en version anglophone