ChocoClic

Le chocolat ne vous rendra pas alcoolique, mais ivre de bonheur !

ChocoClic

Il est amusant de parcourir la toile à la recherche d’informations sur les teneurs en alcool et les risques d’addiction liés à une trop grande consommation. Outre les questions religieuses, qui pourraient éventuellement être un frein à la consommation d’un petit carré fourré à la liqueur, rassurez-vous, il n’y a aucun risque !

Ivresse non, mais addiction peut-être
Imaginez-vous qu’un petit chocolat type Mon chéri ne contient qu’une petite quantité de liqueur, qui impliquerait d’en manger entre 35 et 45 pièces, à jeun, en une seule fois, pour atteindre simplement la limite légale de 0,5 g d’alcool par litre de sang. Et il est fort probable que vous attrapiez une belle crise de foie avant même de ressentir une quelconque sensation d’ivresse.
Une ivresse peu probable donc, même si vous vous lancez dans la dégustation de liqueur de chocolat, mais en revanche, il est tout à fait possible que vous appréciez le délicat mariage des liqueurs différentes aux saveurs délicates du chocolat. Et les grandes maisons de chocolat sont très créatives en la matière ! De quoi occuper quelques soirées entre adultes consentants…

Le chocolat favorise l’ivresse, mais des sens : que du bonheur !
Le chocolat est un plaisir qui invite à la découverte d’un monde de saveurs merveilleux et insoupçonné. Savez-vous qu’il existe une palette de dégustation de plus de 500 entrées pour qualifier ce que l’on ressent lorsque l’on se lance dans la dégustation du cacao ? Rien de moins.
Entre le parfum qu’il dégage, la sensation au touché, la délicatesse de son fondant ou le croquant de sa casse, les différentes saveurs dégagées tout au long du processus de dégustation, vous entrez incontestablement dans un univers délicat et incroyablement riche.
Alors oui, le chocolat favorise l’Ivresse, mais celle des sens ! À découvrir sans modération.





Facebook Instagram Google+ Pinterest Twitter YouTube