ChocoClic

Edition 2015 du Concours Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs

ChocoClic

L’édition 2015 du Concours des Meilleurs Ouvriers de France (MOF), a été l’occasion pour les pâtissiers confiseurs d’exposer leurs expertises afin de décrocher une place sur le podium. La compétition était riche en couleurs et découvertes par la qualité des produits présentés.

La finale de l’édition 2015 du MOF
La 25ième édition de la finale du concours MOF 2015 s’est tenue du 1er au 4 mars 2015 à Paris. Le MOF pâtissier 1958 Michel Guérard était le président d’honneur de cette édition. Cette édition a connu la participation de grands noms de la pâtisserie confiserie tels que Philippe Urracca le président, Philippe Segond, président des jurys de travail, de dégustation, et de présentation artistique. Il était secondé par 16 commissaires et 80 professionnels. Ceci a valu près de 30 heures de travail intense et une belle finale avec plus de 1200 personnes présentes à l’Hôtel du Collectionneur Arc de Triomphe Paris ce 4 mars.

Le parcours des lauréats de cette édition 2015
Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs 2015©Franck Kauff
Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs 2015©Franck Kauff
Bien que 42 au départ, seul trois pâtissiers confiseurs ont obtenu le prestigieux MOF Pâtissiers Confiseurs 2015. Julien Boutonnet, Christophe Renou, Jérôme Chaucesse sont les heureux gagnants.

Julien Boutonnet est chef pâtissier à l’Ecole Internationale de la Pâtisserie Olivier Bajard à Perpignan. Agé de 34 ans, il a un parcours riche et sa passion pour la pâtisserie se traduit par ses créations pleines d’art, de belles saveurs et d’un design unique.

Christophe Renou est le chef pâtissier à l’Ecole du Grand Chocolat Valrhona où il travaille depuis 5 ans déjà. Son amour pour la pâtisserie commence très tôt ; à 17 ans il était finaliste du Concours du Meilleur Apprenti Pâtissier de France au côté de Julien Boutonnet.

Jérôme Chaucesse quant à lui est chef pâtissier au restaurant gastronomique Les Ambassadeurs, Hôtel de Crillon Paris. Agé de 43 ans, il aime la pâtisserie bien faite et a appris à en faire grâce à ses différents apprentissages et sa créativité.


Cette distinction est le couronnement de son savoir-faire et le début d’une belle aventure.





Facebook Instagram Google+ Pinterest Twitter YouTube