Chocolatier Eric Normand dit Erico

J’ai toujours eu la passion du sucré, des desserts et bien sûr du chocolat. J’ai aussi toujours côtoyé le monde des affaires. Mon père était hôtelier, métier où il faut tout connaître (hôtellerie, restauration, comptabilité, publicité, plomberie, gestion et j’en passe...). J’ai appris de lui à développer la polyvalence et à acquérir des qualités autodidactes.



Historique de la chocolaterie Érico et du Choco-Musée Érico

Chocolatier Eric Normand dit Erico
À 15 ans, je savais que dans un avenir assez proche, j’aurais ma propre entreprise. À 19 ans, je démarrais mon commerce de planche à voile (boutique et école). Après des cours en administration dans l’ouest canadien, en 1986, je démarrais une entreprise de formation en micro-informatique.

En 1987, changement d’orientation, je décide de démarrer une entreprise de confiserie artisanale. Le monde de l’informatique évoluait trop vite à mon goût et l’environnement de travail ne me plaisait guère. Je souhaitais retourner dans un domaine où le plaisir était omniprésent, comme à l’époque de la planche à voile. Le monde de la confiserie, où les gens se font plaisir ou font plaisir aux autres, m’offrait ce genre d’environnement.

Quelques années plus tôt, pendant mon séjour dans l’ouest canadien, une amie m’a offert pour mon anniversaire un ballotin de fins chocolats confectionnés par des Belges à Calgary. Moi qui avais toujours consommé des chocolats de qualité industrielle, j’ai dévoré le contenu du ballotin avec l’impression de découvrir le nirvana! Cette sensation me hantait toujours lorsque je songeais à me lancer dans une nouvelle aventure après celle de l’informatique.

Il n’existait aucune chocolaterie artisanale à Québec en 1987 et le chocolat de qualité comme le chocolat européen étaient peu connu dans la région. J’y ai donc vu une opportunité d’affaires et j’ai foncé.

J’ai suivi une formation de base en chocolaterie avec un pâtissier-chocolatier français, j’ai développé mes recettes et j’ai mis en marché mes produits. En janvier 1988, j’ouvrais le premier comptoir de vente de la Chocolaterie Érico dans le faubourg Saint-Jean Baptiste, à Québec, Ce comptoir était situé dans un local que je partageais avec un marchand de café en grains. Je confectionnais mes chocolats dans un autre local aménagé à cette fin. En mai 1988, j’ai regroupé le comptoir de vente et l’aire de fabrication dans un local voisin pour y établir une véritable chocolaterie artisanale. J’ai profité de l’occasion pour ajouter à ma gamme de produits des pâtisseries au chocolat (biscuits, brownies et gâteaux) ainsi que des glaces aussi confectionnées sur place. La Chocolaterie Érico a connu un succès toujours grandissant au fil des ans et en 1993, j’ai acquis un immeuble à quelques pas de la chocolaterie pour y déménager le commerce et le rendre plus fonctionnel.

En automne 1999, je cherchais un nouveau projet pour améliorer mon commerce et confirmer d’avantage sa spécialité de chocolat. C’est après avoir visité un petit musée du chocolat dans une autre région du Québec que j’ai eu l’idée d développer mon propre concept de musée, un musée intégré à une chocolaterie. Un lieu où les gens découvrent tout du cacao, en partant du cacaoyer, en passant par la riche histoire du chocolat et en terminant par le produit fini, confectionné devant eux.

En mai 2000, le Choco-Musée Érico est né. Avec l’assistance d’un muséologues, d’un designer et de divers collaborateurs, nous avons repensé, réaménagé et agrandi la chocolaterie pour y intégrer le concept du choco-musée. À partir de la centaine d’objets destinés à la collection du musée, nous avons élaboré un circuit à travers la chocolaterie pour que le visiteur y découvre le fascinant monde du chocolat.

Le circuit débute avec une reproduction grandeur nature du cacaoyer et de ses fruits. Le visiteur y apprend les principales caractéristiques de " l’arbre à chocolat ". Ensuite, la période de découverte et de la culture du cacao par les Mayas et les Aztèques est expliquée et illustrée. Suit alors la période européenne avec la croissance de popularité du chocolat chaud dans les salons et la haute société. Une collection de chocolatières de diverses provenances (France, Allemagne, Japon, Autriche, États-Unis) y est exposée. Le visiteur découvre alors la période de commercialisation qui prend racine au 19ième siècle. Des affiches, timbres, cartes de collection et autres objets illustrent cette période. Les moules et boîtes anciennes sont ensuite à l ’honneur.

Le circuit se termine par la période contemporaine: Les caractéristiques du chocolat d’aujourd’hui, ses qualités et vertus, la confection du chocolat de couverture à partir des fèves, les pays producteurs, etc. Le visiteur peut enfin voir les chocolatiers à l’oeuvre à la cuisine ou par le biais d’un film vidéo. On lui offre aussi un petit chocolat à déguster pour terminer la visite sur une touche chocolatée.

Éric Normand

Nom de l’entreprise: Choco-Musée Érico

Adresse:
634, rue Saint-Jean
Ville de Québec, province de Québec, Canada
G1R 1P8
Téléphone: (418) 524-2122

Chocolatier Eric Normand dit Erico
ChocoClic




Portrait de Chocolatiers | Les Marques de Chocolat | Spécialités | Le matériel du Chocolatier | La tenue du Chocolatier | Formations | Les Concours Chocolatés | Label Pur Beurre de cacao




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.