ChocoClic

L'Atelier C, comme Chocolat, comme Curiosité, comme Christophe Berthelot Sampic

ChocoClic

Sébastien – L’atelier C donc on aura tous deviné. Atelier C donc C comme Christophe, C comme chocolat j’imagine ?

Christophe – Exactement, oui.

Sébastien – Et il y a peut-être d’autres connotations avec le C ?

Christophe – C comme curiosité.

Sébastien – Curiosité.

Christophe - Parce que finalement comme c’est assez nouveau, c’est finalement une curiosité. Après le fait de l’avoir appelé Atelier C c’est exprès pour justement garder un petit mystère. Les gens se demandent, qu’est-ce que c’est Atelier C ? Parce que finalement cela rejoint un petit peu le chocolat qui est encore un peu mystérieux. On ne sait pas tout sur le chocolat, c’est encore comme le vin et la vigne on ne sait pas tout. Il y a des côtés un petit peu mystérieux, un côté interdit, un peu aphrodisiaque tout ça, et donc Atelier C, je trouvais que cela connotait un petit peu tout ça.

Sébastien – D’accord, donc tu as démarré il y a quelques mois ?

Christophe – Oui, oui.

Sébastien – Tes cours, tu les donnes où ? Comment on peut participer en tant que... ?

Christophe – Alors il y a un site qui s’appelle Ateliercparis.com

Sébastien – D’accord.

Christophe – Il y a une page Facebook, du même nom, et puis sur le site on peut réserver en ligne et payer en ligne. J’ai différents endroits dans lesquels j’officie. Il y a principalement une galerie d’art à Paris qui se trouve à Montmartre.

Sébastien – D’accord.

Christophe – Donc, placée idéalement parce qu’elle est à deux pas du Moulin de la Galette et puis à trois pas de la Place du Tertre. Ensuite j’ai – alors là c’est dans une ambiance arty bien sûr – ensuite j’ai un autre lieu qui s’appelle Mademoiselle M. Là c’est dans le centre de Paris, rue Palestro ; c’est un lieu dédié aux ateliers culinaires. Donc il y a des ateliers cocktails, des ateliers de cuisine, de pâtisserie et donc il y a l’atelier C pour les ateliers chocolats. Là c’est une ambiance cuisine parisienne donc on est dans le côté plus professionnel.

Sébastien – Ok.

Christophe – Ensuite j’ai un autre lieu qui est Les Cuisines de Vatel au Château de Chantilly ; là c’est dans l’Oise. C’est un lieu historique, mythique, et puis en dernier je peux faire les ateliers au verger du Roi, au Potager du Roi exactement, du Château de Versailles.

Sébastien – Du Château de Versailles. Superbe lieu ! Là, vraiment, là c’est chouette.

Christophe – Oui là vraiment c’est un lieu d’exception. Oui, oui. Donc c’est des lieux qui sont tous atypiques et tous différents. Alors, les clients, ceux qui désirent participer, ils peuvent choisir le lieu. Sur le site on peut voir tout ça. Il y a les lieux différents avec les différents horaires de disponibles et puis il y a différentes formules d’atelier ; c’est-à-dire qu’il y a l’atelier confection, qui est l’atelier de base pour apprendre à tremper les chocolats ou à mouler les chocolats. Il y a un atelier dégustation pour déguster des chocolats d’exception.

Sébastien – D’accord, tu fais aussi de la dégustation.

Christophe – Exactement.

Sébastien – Comment ça se passe ? Tu apprends à déguster le chocolat ? Les différentes étapes ?

Christophe – Exactement. Il faut apprendre. La dégustation du chocolat c’est un petit peu comme la dégustation d’un vin ou d’un cigare etc. Il y a un processus, il y a un système, il y a un procédé pour apprendre à déguster.

Sébastien – Oui.

Christophe – Tout en restant simple. On n’est pas des œnologues, on ne veut pas passer un concours. Donc c’est toujours très, à la bonne franquette on va dire.

Sébastien – Voilà, ok.

Christophe – Et donc on peut déguster – alors je prends toutes mes palettes, vous savez qu’il y a 900 goûts différents dans le chocolat ; c’est-à-dire qu’il y a 900 arômes différents du chocolat. Donc c’est quand même assez impressionnant. Et puis il y a des origines différentes, il y a des variétés de cacaos différentes. Il y a trois et même quatre variétés de cacao. Il y a des origines différentes. Alors ça va de l’origine mexicaine qui est l’origine du cacao jusqu’en Nouvelle Guinée, Papouasie, Vietnam, Madagascar etc. Donc on déguste différentes origines, différentes variétés, différentes façons de faire le chocolat parce qu’il y a différentes façons de faire le chocolat. Il y a des chocolats qui sont plus ou moins fermentés, plus ou moins torréfiés, plus ou moins conchés. Alors j’explique tout ça aussi, c’est pas seulement goûter ; c’est goûter et j’explique pourquoi.






Facebook Instagram Google+ Pinterest Twitter YouTube