[VIDEO] Raoul Boulanger: 5 awards chocolatés



Sébastien – Quelles ont été pour toi les plus grosses difficultés, là où tu as eu du mal à surmonter pour réussir ce succès ?
Bonjour ici Sébastien du site internet Chococlic.com. Aujourd’hui je suis avec Raoul Boulanger. Bonjour Raoul.

Raoul Boulanger – Bonjour Sébastien.

Sébastien – Moi, j’aimerais un peu que tu me dises ; il n’y a pas très longtemps que tu t’es mis au beans-to-bar et que tu as explosé les compteurs avec trois, quatre, combien tu as reçu ?

Raoul Boulanger – Cinq awards.

Sébastien – Est-ce que tu peux m’expliquer quelles sont les étapes par lesquelles tu es passé pour arriver jusqu’ici.

Raoul Boulanger – Ça fait un an que je me suis lancé dans le beans-to-bar et puis voilà c’est la qualité des produits qui a fait qu’en étant même petit on arrive à sortir quelque chose de superbe. Je suis même surpris par rapport aux prix reçus dernièrement. Donc très très étonné.

Sébastien – Alors quelle a été ta démarche pour proposer un produit de qualité ?

Raoul Boulanger – En utilisant déjà des fèves de qualité, en allant dans les plantations – d’ailleurs on s’est déjà rencontré dans les plantations !

Sébastien – Oui complètement.

Raoul Boulanger – Donc voilà, en utilisant des fèves de très haute qualité et puis en essayant de les sublimer, non seulement pour le chocolat mais aussi par rapport au planteur pour le travail qu’il fait.

Sébastien – Donc c’est vraiment la recherche des fèves du monde entier ou est-ce que tu as des pays particuliers où tu souhaites travailler ?

Raoul Boulanger – J’essaie tous les pays. Je veux pratiquement englober partout où il y a du cacao. Faire le maximum de pays. On essaie de garder la même recette à chaque fois. Bon, suivant les variétés on est obligé de modifier au niveau des torréfactions ou autre mais pour essayer de mettre en valeur la différence de goûts dans les fèves de cacao en ayant quelque chose de linéaire au niveau de la recette.

Sébastien – Tu recherches quelque chose en particulier pour retransmettre ou juste sublimer vraiment le cacao ?

Raoul Boulanger – Juste sublimer le cacao. Donc on tombe des fois sur des cacaos qui sont surprenants au niveau des arômes quand on les trouve au niveau des plantations et puis voilà on dit : « Tiens pourquoi pas essayer ça, ça peut des fois être surprenant. » Il y en a qui sont sur le point d’arriver, qui sont en cours, que l’on va recevoir des îles Salomon. C’est vrai que quand on les a goûtées, c’était surprenant, donc on va voir ce que ça peut donner après derrière. On va faire des essais avec ça.

Sébastien – Quels ont été pour toi les plus grosses difficultés, là où tu as eu du mal à surmonter pour réussir ce succès ?

Raoul Boulanger – C’était au niveau matériel. Des petites machines donc c’est beaucoup du bricolage. Je fais seulement la partie concassage et vannage qu’on ne trouve pas donc là ce sont des machines que j’ai fabriquées, enfin détourné des machines pour pouvoir les adapter à ça.

Sébastien – Qu’est-ce que tu pourrais dire aujourd’hui à quelqu’un qui a envie de déguster tes chocolats ? Par quoi tu commences la conversation ?

Raoul Boulanger – Il faut déguster, il faut se laisser épanouir par le chocolat, laisser les sensations venir en le mettant en bouche.

Sébastien – Et après une fois qu’ils ont goûté, qu’est-ce que tu leur dis, qu’est-ce qu’ils ressentent ?

Raoul Boulanger – De savoir les saveurs qu’ils ressentent et – je suis perdu là – de dire les expressions qu’ils ressentent du haut de ce qu’ils dégustent.

Sébastien – Aujourd’hui c’est quoi ta mission ? Est-ce que tu as une mission ? Le chocolat c’est quoi ?

Raoul Boulanger – De continuer comme ça, de découvrir d’autres pays. J’adore voyager, j’adore être à la rencontre des planteurs. Dernièrement Papouasie Nouvelle-Guinée, les îles Salomon – il y a quinze jours que je suis rentré. Et voilà, d’être à la rencontre de ça, de voir la façon dont ils travaillent, de leur dire de partir plutôt sur telle fermentation ou autre. On a demandé là de faire des essais sur différents styles de fermentation, de séchage aussi et puis de continuer à mettre toutes ces valeurs du chocolat.

Sébastien – Quelle est la plus grande émotion que tu ressors quand tu crées un nouveau chocolat ?

Raoul Boulanger – Le goût et surtout quand on fait déguster aux gens. Quand ils font le « Waou » c’est surprenant, c’est l’émotion que les gens quand ils dégustent me donne.

Sébastien – Qu’est-ce que tu pourrais dire en dernier mot à nos internautes qui nous regardent ? Qu’est-ce que tu pourrais leur dire ?

Raoul Boulanger – Mangez du chocolat ! Du bon chocolat ! De laisser les saveurs envahir et de voyager par le chocolat. Mon but c’est de voyager par le chocolat.

Sébastien – Voyager par le chocolat.

Raoul Boulanger – Voyager par le chocolat voilà.

Sébastien – Alors on se revoit pour des prochains awards si je comprends bien !

Raoul Boulanger – En plus je viens d’apprendre que je suis rentré dans le guide des croqueurs de chocolat là tout à l’heure.

Sébastien – Félicitations à toi Raoul. Merci bien pour cet échange. Nous, on se retrouve sur une prochaine vidéo. N’hésitez pas à regarder les prochaines vidéos qui sont juste après et moi je vous dis : « À très bientôt, bye, ciao. »

Raoul Boulanger et Sébastien Rivière©
Raoul Boulanger et Sébastien Rivière©

ChocoClic




Les Clubs Chocolat | Les musées du chocolat | Visites de Chocolaterie | Choco Artiste | Qui est Tikao ? | Université du Chocolat | Les Salons du Chocolat dans le Monde




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.