Swollen Shoot : la menace pèse sur les cacaoyères ivoiriennes

Apparu depuis 1943 en Côte d’Ivoire avec une recrudescence importante en 2003, le Swollen Shoot – maladie du cacaoyer, menace fortement la production cacaoyère du pays. Un véritable défi pour l’état ivoirien et la filière cacao du pays – qui représente aujourd’hui 40% des exportations nationales, et 40% de la production mondiale.



Un virus mortel pour les cacaoyers

Swollen Shoot sur feuille cacao
Swollen Shoot sur feuille cacao
Identifié pour la première fois au Ghana en 1936, le Swollen Shoot (CSSV) est une maladie virale qui affecte les cacaoyers et se transmet essentiellement par des cochenilles. Il se manifeste visuellement par des gonflements au niveau des rameaux, des gourmands et des racines – d’où son nom, Swollen Shoot.

Une plante infectée peut également présenter un éclaircissement vert-clair, jaunâtre ou rougeâtre le long des nervures de ses feuilles, des déformations foliaires, des cabosses arrondies de taille réduite, puis à un stade avancé, une exfoliation complète. Si ces symptômes peuvent varier en fonction des souches virales qui infectent un verger, ils aboutissent irrémédiablement à la mort de l’arbre au bout de 3 à 4 ans.

Des conséquences économiques lourdes

Cette maladie engendre durant son cycle une baisse significative de la qualité des fèves et du rendement de l’arbre (de 25% la 1ère année, 50% la 2ème année). Par ailleurs, si ce virus reste aujourd’hui endémique dans certains pays de l’Afrique de l’ouest, il présente une forte capacité de propagation dans un verger. Certaines observations ont montré une expansion rapide de l’infection sur un périmètre de 22 mètres autour d’un foyer.

Le Swollen Shoot a provoqué des pertes inestimables au Nigéria et au Togo, et a fait l’objet du programme d’éradication le plus couteux jamais conduit contre une virose végétale au Ghana. En 2003, il a provoqué une baisse de rendement de 66% dans la région Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire, avec la destruction de plus de 10% des plantations de Bouaflé et de Sinfra – 8600 ha.

L’éradication du Swollen Shoot : un travail de longue haleine

Symptome Swollen Shoot sur plant de cacao
Symptome Swollen Shoot sur plant de cacao
La lutte contre le Swollen Shoot consiste actuellement à le circonscrire, puisqu’il n’existe à ce jour aucun remède contre ce virus. Ce processus s’opère sur 4 volets : la prospection et la délimitation des zones infectées ; l’arrachage et la destruction des pieds infectés ; la replantation avec une distance minimale de 10 m entre les ancienne et les nouvelles plantations, incluant la mise en place d’une barrière d’isolation constitué de plantes résistantes au virus – car il faut savoir que ce virus compte également plusieurs autres espèces végétales parmi ses hôtes ; et l’inspection régulière des nouvelles plantations. Une lutte nécessitant des moyens considérables, à laquelle le ministère ivoirien de l’agriculture préconise une synergie d’actions et de recherche de fonds en particulier au niveau du partenariat public-privé.
ChocoClic




Histoire du chocolat | La Culture du Cacao | Les Variétés du cacao | La Récolte du Cacao | Fabrication du chocolat | La Réglementation | La Qualité | Conseils dégustation | Les Vertus du chocolat | Les Variétés du chocolat | Les Pays et le chocolat | Chocolat BIO | Chocolat sans sucre | Les Tablettes Chocolat




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.