Mascarin ses chocolats du Pays



Visite de Mascarin
Visite de Mascarin
Sébastien – Au niveau du chocolat que vous sélectionné pour vos tablettes, pour vos chocolats, est-ce que vous privilégiez une variété, une origine particulière ?

François Quirin – Dans notre choix de chocolat de couverture pour réaliser nos produits, nous privilégions des chocolats de qualité, avec une teneur en chocolat relativement forte, puisque nous montons jusqu’à 72 dans le chocolat noir et nous avons des projets pour aller plus loin demain en teneur de cacao. Nous privilégions aussi la qualité du chocolat, c’est-à-dire sa saveur, son goût de chocolat, son onctuosité en bouche. À partir de ces critères-là, nous sélectionnons donc des bases lait, blanc et noir, différentes bases de noir que nous associons avec nos produits locaux.

Sébastien – Le chocolat peut venir de différentes origines du monde entier ?

François Quirin – Le chocolat peut venir de différentes origines. L’idée n’est pas de travailler l’origine particulièrement mais de travailler la qualité du chocolat. Maintenant quand vous me parlez d’origine, nous avons aussi des projets sur des origines précises, de manière à élargir avec la gamme de Mascarin et présenter effectivement des saveurs typiques qui seraient différentes de ce que l’on présente aujourd’hui.

Sébastien – Comment qualifieriez-vous votre chocolat aujourd’hui ?

François Quirin – Notre chocolat, c’est un chocolat équilibré. C’est un chocolat de famille pour certains parfums et c’est un chocolat à déguster, c’est un chocolat de plaisir. Ce n’est pas un chocolat de volume. On le dévore, mais on ne va pas le dévorer sans prendre un certain plaisir. C’est un chocolat de plaisir. La base lait, c’est une base lactée riche, et la base noire que nous utilisons dans l’ensemble de nos associations est une base avec une saveur en cacao forte et une onctuosité en bouche. Voilà. Donc c’est un vrai chocolat de plaisir qui se déguste avec le café en dessert, qui se déguste tout simplement en l’état, ou qui se déguste au goûter pour les enfants avec un petit peu de pain.

Sébastien – On l’a vu tout à l’heure, vous avez beaucoup de spécialités d’ici avec le sel, l’ananas et autre. Quels sont le ou les produits dont vous êtes le plus fier aujourd’hui dans cette gamme ?

François Quirin – Dans cette gamme, le caramel-sel est vraiment une association, c’est un bonheur que de travailler le caramel-sel. C’est une idée toute simple qui est née il y a cinq ou six ans déjà maintenant et c’est un chocolat qui effectivement fonctionne très bien parce que cette association du sel de Saint-Leu, du caramel et de la base lactée qualitative que nous avons – et maintenant depuis l’année dernière nous avons réussi à faire effectivement le même produit avec du chocolat noir et qui prend le même chemin que le chocolat caramel-sel au lait. Nous avons ici une base qui est très déterminante. Après, il y a les produits que moi j’aime bien. Il y a simplement le produit miel au rhum par exemple. Cette association entre notre rhum vieux et le miel et le chocolat, c’est un bonheur en bouche à déguster en famille en tout cas. Pas tout à fait en famille mais en tout cas avec plaisir avec des amis.

Sébastien – Oui attention !

François Quirin – Oui attention, à consommer avec modération. Tout à fait. Mais cette association rhum-chocolat est une caractéristique que nous employons bien et qu’on associe dans pas mal de produits. On fait un caramel-rhum, on fait un miel au rhum, on fait une ganache au rhum que l’on met dans les bonbons de fin d’année. On a aussi un projet un petit peu plus spécifique qu’on va dévoiler sur cette fin d’année, qui sont des boules type boule de chocolat avec un insert rhum liquide à l’intérieur, donc nous aurons développer aussi ce produit-là pour la fin de l’année. Alors ça c’est vraiment un produit d’adulte et c’est vraiment un produit de soirée à déguster avec des amis.

Sébastien – D’accord. Donc si je comprends bien, beaucoup de projets.

François Quirin – Beaucoup de projets.

Sébastien – Beaucoup de nouveautés qui vont venir, beaucoup de choses.

François Quirin – Beaucoup de développement dans la gamme Mascarin. De développement en termes de saveur, de qualité pour avoir toujours un seuil de qualité qui augmente. De développement en termes de qualité perçue par le consommateur avec des emballages nouveaux, avec des nouveaux design, avec une représentation plus qualitative et en tout cas pour gagner en qualité et pour avoir aujourd’hui une présence en magasin encore plus forte.

Sébastien – D’accord. Donc là, quand vous parlez de magasin c’est tout sur l’île de La Réunion ou j’imagine que vous exportez aussi hors de La Réunion ?

François Quirin – Le marché essentiel aujourd’hui est à La Réunion, mais il y a des potentialités d’exportation qui sont fortes, que je ne vous dévoilerai pas aujourd’hui. Nous avons de forts potentiels d’exploitation et des espoirs de gagner des parts de marché à l’export.

Sébastien – D’accord. En tout cas merci pour cette interview. Je pense que l’on va passer à la visite tout à l’heure et on vous montrera toutes les images de la super chocolaterie Mascarin.

François Quirin – Merci beaucoup.

Sébastien – Merci.

ChocoClic




Les Clubs Chocolat | Les musées du chocolat | Visites de Chocolaterie | Choco Artiste | Qui est Tikao ? | Université du Chocolat | Les Salons du Chocolat dans le Monde




 Inscrivez vous GRATUITEMENT et recevez les news Chocolat

Votre email ne sera pas revendu, et reste en sécurité. 






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.