Le chocolat, un véritable stimulant du flux sanguin cérébral et des fonctions cognitives

Le chocolat a de nombreuses vertus. Mais stimule-t-il vraiment le flux sanguin cérébral et les fonctions cognitives ? Si oui, quelle étude le prouve ? Est-ce le flavanol du chocolat qui est à l’origine d’une telle stimulation ?

Trouvez ci-dessous des réponses à ces questions



Le chocolat stimule le flux sanguin cérébral et les fonctions cognitives

Eprouvette de sang©
Eprouvette de sang©
Le chocolat était déjà connu et aimé pour ses nombreux bienfaits sur la santé : il combat le stress et la dépression ; il ralentit le vieillissement de la peau ; il prévient l’athérosclérose, protège le cœur et les vaisseaux sanguins ; il aide à brûler les graisses ; il soulage la toux ; etc, etc.

Et voilà qu’on lui reconnaît une autre vertu : il stimule le flux sanguin et améliore les fonctions cognitives chez les personnes âgées. C’est ce que démontre une étude américaine publiée en 2013 dans la revue Neurology.

Fin 2012, le Scientifique Farzaneh Sorond de l’Université de Harvard et ses collègues ont sélectionné 60 personnes :

 Âgées de 73 ans en moyenne,
 Souffrant d’hypertension ou de diabète contrôlé,
 Mais ne présentant aucun signe de démence.

Puis, ils leur ont fait passer des tests cognitifs et de mémoire, tout en mesurant les flux sanguins de leur artère cérébrale moyenne à l’aide d’ultrasons. Les résultats de ces premiers examens ont montré que 18 des participants à l’étude présentaient une altération du taux de couplage neuro vasculaire. De plus, leur score au test de vitesse de mémoire de travail était de 167 secondes.


Le couplage neuro-vasculaire, qu’est-ce que c’est ? Ce qu’il vous faut savoir, c’est que les neurones de notre cerveau ont énormément besoin d’énergie et d’oxygène pour fonctionner. C’est ce que confirme le Docteur Paul Rosenberg, spécialiste de la maladie d’Alzheimer à l’école de médecine John Hopkins de Baltimore. Il dit : « Alors que le cerveau ne représente qu'environ 2% du poids total, il consomme plus de 20% de l'oxygène et de l'énergie du corps humain ».

Pour répondre à cette demande des neurones, le débit sanguin augmente dans le cerveau pour apporter le glucose et l’oxygène. C’est cette relation que l’on nomme couplage neuro-vasculaire ; et elle joue un rôle fondamental dans l’apparition des maladies comme l’Alzheimer.

Donc, une altération du taux de couplage neuro-vasculaire n’est rien d’autre qu’une déficience du flux sanguin dans les zones actives du cerveau.


Alors, après avoir constaté une telle déficience chez 18 des participants à l’étude, les scientifiques ont fait consommer à toutes les 60 deux tasses de chocolat par jour, et ce pendant un mois.

À la fin de cette période, les 60 personnes ont passé à nouveau les tests cognitifs et de mémoire pendant que le flux sanguin de leur artère cérébrale moyenne était à nouveau mesuré.

Les scientifiques ont pu faire les constats suivants :

1) Le chocolat a amélioré de 8,3% le taux du couplage neuro-vasculaire chez les personnes souffrant de son altération. Notez que cette amélioration montait à 10,6%, et ce durant les 24 heures suivant la consommation quotidienne des 2 tasses de chocolat.


Or, le chocolat a améliore de 8,3% le taux de ce couplage neuro-vasculaire chez les personnes souffrant d’altération. Formidable, n’est-ce pas ?!

Mais ce n’est pas tout : le chocolat a également amélioré leur vitesse à un test de mémoire de travail : de 167 secondes à 116 secondes.

2) Il n’y a eu aucune amélioration significative du couplage neuro-vasculaire chez les personnes ne souffrant pas de son altération.

Mais le flavanol du chocolat n’y est pour rien

Cabosse et Féves©
Cabosse et Féves©
En fait, durant cette étude, la moitié des 60 participants consommaient un chocolat riche en flavanol tandis que l’autre moitié en prenait un de pauvre en flavanol.

Aucune différence significative n’a été constatée au niveau des 2 groupes : les personnes, qui souffraient d’altération du couplage neuro-vasculaire, ont toutes eu le même niveau d’amélioration, peu importe le groupe dont elles faisaient partie. Les personnes, qui ne souffraient d’aucune altération, ont eu le même résultat quelque soit le groupe dont elles venaient. Il en a été de même avec les résultats des tests de vitesse de mémoire de travail.
Conclusion ? Le flavonol du chocolat n’est pas le composé qui stimule le flux sanguin cérébral et les fonctions cognitives des personnes souffrant de déficience du flux sanguin ; et nous attendons que d’autres études viennent nous le faire connaître.

Pour finir, notez que l’étude a porté sur l’artère cérébrale moyenne, et non les petites artérioles davantage concernées par le couplage neuro-vasculaire selon Brun Cauli, neurobiologiste au CNRS. Que découvrira-t-on de plus lorsqu’on mesurera le flux sanguin de ces petites artérioles après avoir fait consommer du chocolat pendant 1 mois à des sujets ?

C’est une question dont la réponse sera sans doute passionnante. Mais en attendant, et si vous commenciez par croquer quelques carrés de bon chocolat ?! Et si vous désirez découvrir de délicieuses recettes au chocolat, c’est par ici.


Mais si vous avez questions, posez-les nous dans les commentaires ci-dessous.
ChocoClic




L'esprit Chocolat | Chocolatiers | Recettes | Autour du Chocolat | Le Chocolat | Actualités | Actualités (en anglais) - Chocolate News




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.