Le Salon du Chocolat à l'heure de l'Europe

Le Salon du Chocolat célèbrera également tout particulièrement cette année un deuxième événement d’importance : sa dimension européenne et internationale. L’événement le plus mordu d’Europe a d’ailleurs récemment reçu du Parlement Européen l’agrément officiel consacrant la manifestation « 1er Salon Européen ». !



© Salon du Chocolat
© Salon du Chocolat
Le 1ère Salon Européen
L’occasion était trop belle de présenter au public de plus en plus gourmand la place et l’importance du chocolat chez nos voisins européens, mais également les produits emblématiques de chaque pays.

Tour d’Europe du chocolat
L’européen achète du chocolat pour 51.70 euros en moyenne par an.
Le marché global de la confiserie en Europe est évalué à plus de 36 milliards d’euros. Celui du chocolat représente à lui seul 21.6 milliards d’euros.
Saviez vous que chaque pays européen avait ses rituels de consommation et de dégustation en matière de chocolat ?
Découvrez les goûts des chocophiles à l’heure de l’euro !
Allemand : schokolade
Anglais : chocolate
Danois : chocolade
Espagnole : chocolate
Finlandais : sukiaa
Flamand : chocolade
Grec : sokolata
Italien : cioccolato
Néerlandais : chocolaad
Norvégien : sjokolade
Portugais : chocolate
Suédois : choklad

LA France
94 % des français consomment du chocolat. 70 % en dégustent au moins une fois par semaine. Un tiers des français sont vraiment des « mordus » et s’en régalent au moins une fois par jour.
Les consommateurs réguliers sont plutôt les hommes, les 18-34 ans et les cadres. Néanmoins, les femmes au foyer, les étudiants et les employés sont de grands consommateurs : le chocolat est un produit populaire.
41 % le consomment seuls, 34% avec leur conjoint et 33% avec leurs enfants.
63% de enfants de 4 à 10 ans consomment une boisson chocolatée au petit déjeuner et 19% au goûter.

Concernant la nature des produits, les tablettes l’emportent largement (45%) dans la consommation courante des français, suivies de près par les barres chocolatées (35%), en augmentation de 180 % en 10 ans ; alors que les bonbons et bouchées (17%), offerts en boites ou en ballotins, restent minoritaires.

Le chocolat noir, à forte teneur en cacao (les français l’aiment de plus en plus amer), parfois mêlé de noisettes ou d’amandes est devenu un produit de gourmet.

Le chocolat au lait, qui demeure le plus consommé, affiche, lui aussi des crus d’origine !



Les Antilles
Au repas de première communion, il est de tradition d’offrir une tasse de chocolat chaud accompagnée de tartines beurrées.
Mais on le sert aussi au petit déjeuner ou dans un punch fabriqué spécialement par les Antillaises pour accompagner les glaces au dessert ou un bon café.

L’Italie
Les Italiens ont une relation plus charnelle avec le chocolat et lui accordent même des vertus aphrodisiaques. Ils mêlent fondant et sensualité … avec les célèbres « Gianduja » où encore les « Nus », figurines en chocolat.
Ce sont les plus grands amateurs de chocolat amer d’Europe, souvent fourré de noisettes ou de liqueur.
Mais le chocolat italien le plus vendu dans le monde est le petit rocher praliné Ferrero ; avec sa bouchée à la cerise Mon Chéri et sa pâte à tartiner Nutella, cette marque concentre à elle seule 6 % du marché européen.
Quant aux traditionnels Tartuffo, truffes glacées, et aux Baci, « baisers » fourrés à la cerise ou à la noisette ils sont diffusées à un demi-milliard d’unités chaque jour dans le monde. Enfin, les napolitains, ces petits carrées de bonheur offerts avec le café, se dégustent aujourd’hui un peu partout.

Les Pays Nordiques
Dans les pays nordiques, le chocolat est un aliment de base, une nourriture quotidienne et familière qui ne présente pas spécialement un caractère festif.
Reconnu pour ses qualités énergétiques et reconstituantes, le chocolat est l’aliment idéal pour les Danois, les Suédois ou les Finlandais … grands froids du Nord obligent !
La contribution essentielle de la Hollande à l’art du chocolat revient à Van Houten qui invente la poudre de cacao et qui en dépose le brevet en 1828. La célèbre boite jaune Van Houten, renfermant une poudre couleur « robe de moine » et à la saveur corsée, s’impose rapidement et permet une démocratisation du chocolat chaud jusqu'alors réservé à une classe aisée. Dès lors la Hollande, négligeant un peu le chocolat de dégustation, se spécialise dans le cacao en poudre.
Préférant la qualité à la fantaisie, élevés à la poudre de cacao pur, les Hollandais aiment surtout grignoter du chocolat noir et amer, comme par exemple les pastilles Droste.


La Suisse
Avec une consommation annuelle et par habitant de 9.4kg de chocolat, les Suisses, sont en tête du hit-parade européen.
Mondialement connus pour leurs tablettes de chocolat au lait, ils affectionnent une saveur douce, crémeuse, avec une note à la fois amère et sucrée.
La Suisse, bien que n’ayant découvert le chocolat que tardivement, sera le berceau d’inventions technique importantes et de trois grandes innovations en matière de recette : le chocolat aux noisettes, le chocolat au lait et le chocolat fondant. C’est surtout grâce au chocolat au lait puis au chocolat blanc que la Suisse acquerra une notoriété mondiale.

L’Espagne
Les Espagnols, fidèles à leurs traditions et à leur statut de découvreurs, se passionnent pour le chocolat en boisson et les pâtes à tartiner.

L’Autriche et l’Allemagne
C’est dans le domaine de la pâtisserie que l’Autriche a innové, avec la première recette d’un gâteau au chocolat élaboré en 1778.

L’Autriche est donc à la bas de trois fameuses recettes :
- la Sachertorte : un gâteau chocolaté fourré d’une fine couche de marmelade d’abricots et glacé de chocolat fondant,
- L’Impérial Torte, de forma carrée, composée d’une alternance de fines couches de chocolat au lait et de pâte d’amandes,
- La forêt noire, grand classique allemand, composé de chocolat, de crème chantilly, de cerises et de kirsch.
Les autrichiens et les allemands sont également grands amateurs de chocolat à déguster, surtout au lait sucré, qu’ils consomment volontiers sous forma de petites tablettes ou de bouchées achetées à l’unité.
Les Allemands apprécient plus particulièrement un chocolat épais, onctueux et très sucré.

La Belgique
Les Belges aiment particulièrement un chocolat de texture épaisse, enrichi de crème et de beurre. Ils consomment 8,4 kg de chocolat par an et par habitant.
C’est à la Belgique que l’on doit l’invention de la praline en 1912, puis du ballotin de carton en 1915. Les pralines belges sont fabriquées en d’énorme quantités.

On assiste de nos jours à un retour au goût vrai en Belgique et certains chocolatiers ne craignent pas de lancer sur le marché un chocolat à 70% de cacao !

L’ANGLETERRE
Londres fut le berceau en 1674 de l’invention du chocolat solide. On doit aussi aux anglais les premiers clubs réservés aux amateurs de chocolat, et surtout la mise au point des tablettes à croquer en 1847.
Les britanniques sont les sixièmes consommateurs de chocolat au monde avec en moyenne 7.6kg par personne par an. Ils apprécient surtout les confiseries très sucrées au chocolat au lait (ils grignotent 70% des barres vendues en Europe), et confectionnent un chocolat au lait à la saveur caramélisée très spécifique, le « crumb », il sont également amateurs d’épices (tablettes à la cardamome, au gingembre, au poivre rose) et de fruits confits (comme la traditionnelle rhubarbe des puddings).
ChocoClic




L'esprit Chocolat | Chocolatiers | Recettes | Autour du Chocolat | Le Chocolat | Actualités | Actualités (en anglais) - Chocolate News




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.