Le Salon du Chocolat 2005 à Paris



Le Salon du Chocolat 2005 à Paris
Du samedi 22 au mardi 25 octobre 2005
HALL 5 - PARIS EXPO, PORTE DE VERSAILLES

Date et Horaires
Du samedi 22 au mardi 25 octobre 2005
Nocturne : samedi 22 octobre jusqu'à 21h
Tous les jours : 10h à 20h
Mardi 25 octobre fermeture à 19h
Lieu
Paris expo, Porte de Versailles
Hall 5
Accès
Métro : Ligne 12 - Station "Porte de Versailles"
Ligne 8 - Station "Balard"
Bus : Lignes PC1, 80, 39
Station Porte de Versailles
Parking : Porte de Versailles
Prix d’entrée
Adultes : 12 euros
Enfants (de 3 à 12 ans) : 6 euros
Gratuit pour les moins de 3 ans

10 ANS DE TENDANCES REVELEES PAR LE SALON
Mise en scène des grands chefs, nouveautés produits des artisans et des industriels, interviews, études de marchés, sondages…
Le Salon du Chocolat a permis de révéler et de présenter les grandes tendances de la chocolaterie voire de la gastronomie : autant de thèmes d’actualité qui seront développés dans le cadre de l’édition 2004.
Le Salon du Chocolat abordera également le futur du cacao et la manière dont ce produit devrait se projeter pour la prochaine décennie.

1- PACKAGING CHOCOLAT : LES BOITES ET COFFRETS REINVENTES
Plus graphiques, plus design, plus raffinés… Les nouveaux packagings du chocolat veulent redonner envie de l’un des cadeaux les plus classiques. Les plus belles marques rivalisent donc de créativité pour réinventer ces écrins de rêve.

Richart Design et Chocolats – Boîtes à tiroirs
Lenôtre – Panier rabat qui se transforme en vanity case une fois les chocolats dégustés
Maison Boissier – Déclinaisons de la fameuse boîte bleue
Chocolats Pralus – Emballages couleurs
Ile de Ré chocolats – Boîtes Aquarelle

2- NOMADISME : SON CHOCOLAT... PARTOUT... TOUT LE TEMPS
Le monde bouge… Le chocolat aussi. La recherche de nouveaux formats ouvre la porte sur d’autres moments de consommation hors domicile. Le chocolat devient « snacking » pour le plaisir des consommateurs et notamment des jeunes adultes.

Livraisons de chocolats partout en France – Via Internet et société Choco-Express qui livre à domicile
Urban Safari – Propose un choco-safari urbain
>b>Côte d’Or – Les carrés individuels pour une consommation nomade
Nestlé – Les barrettes au chocolat au lait
Valrhona – Les billes Equinoxe
Chocolat Ritter Sport – Le chocolat des sportifs

3- L’INITIATION CHOCOLAT
Le chocolat, hier consommé par pur plaisir, se pare aujourd’hui de culture, de sensorialité et de connaissance. Partout en France, le chocolat s’apprend pour le plaisir des petits et des plus grands.

La Chocolaterie – Un jeu MB Création qui permet aux enfants qui rêvent de devenir de vrais artisans chocolatiers
Ladurée, Valrhona, L’Ecole du Cordon Bleu, L’Ecole de Gastronomie Ritz Escoffier proposent des cours et initiations sur rendez-vous
Les Clubs d’amateurs se développent de plus en plus : Club des Croqueurs de chocolat, Club du Chocolat de Toulouse, Club du Chocolat de Marseille

4- PATRIMOINE CHOCOLAT & PLAISIRS REGRESSIFS
Madeleine de Proust à sa manière, le chocolat incarne tout un univers lié à l’enfance et aux douces réminiscences. Avec les boîtes anciennes à collectionner, les Français redécouvrent, pour quelques euros sur les brocantes, un monde riche en souvenirs : buvards, protège cahiers, bons-points, chromos… Autant d’objets précieux, aujourd’hui très tendance, qui véhiculent notre patrimoine chocolat de manière légèrement désuète.
De la même manière, on assiste à un grand retour du cacao en poudre, dont le développement avait notamment été freiné par sa commercialisation par les torréfacteurs, un manque de publicité des fabricants ou l’arrivée des machines automatiques proposant souvent des boissons de mauvaise qualité

Musée du Chocolat à Strasbourg
Barry Callebaut propose Van Houten « Hot and Cool », qui peut être servi chaud et frappé, et conditionné en Bag in Box

5- TENDANCE CHOCO-CHIC
Gourmandises, soins de beauté, parfums, bijoux… Face à une « chocomania » en plein essor, les artisans chocolatiers, grands stylistes du « prêt à croquer », redoublent d’imagination pour proposer des collections aux saveurs irrésistibles.
Maïko, le chocolat Noir le plus cher du monde
Les fleurs en chocolat du Fleuriste du Chocolat
Coffret Baccarat de la Maison du Chocolat, réunissant une sélection de ganaches et un pendentif en rubis rouge signé Baccarat

6- MULTICULTUREL
Pour « débanaliser » notre gourmandise favorite, les chocolatiers adoptent une sophistication des produits qui passe par la recherche et l’association d’ingrédients toujours plus inattendus des quatre coins du monde. De nouveaux goûts voient le jour alliant les épices, les plantes (menthe, feuille de thé, lavande, thym…), les fruits (poire, fruits rouge, citron…), les agrumes, avec parfois un métissage avec des recettes pâtissières (crème brûlée, macarons…).
Cette recherche de saveurs chocolat inédites se traduit également en gastronomie, où les chefs stars du moment invitent le chocolat dans leur cuisine salée en choisissant la couverture la mieux adaptée (Frédéric Bau, Alain Passard, Pierre-Dominique Cécillon…).

Olive et chocolat - Les chocolats apéritifs par Guy Bouzigues à Pomerol
Chocolats « 1ers crus de plantation » Michel Cluizel
Pralinés au curry de Jean Galler


7- LE CULTE CHOCOLAT
Le chocolat, aujourd’hui produit culte, se transforme en objets de décoration ou en objets d’art.

Décoration de Noël : boules, sapins ou guirlandes s’affichent tout en chocolat
Lafayette Gourmet et Enivrance lancent 2 poupées en chocolat exclusives, Miss Fei et Miss Di
Bougies Lemani avec fèves de cacao incrustées

8- CACAOTHERAPIE
Venue des Etats-Unis, la vague cacao-cosméto déferle sur l’Europe aujourd’hui ! Des produits synonymes de plaisir et de bien-être, qui fleurent bon la sensation d’enfance, et qui utilisent le chocolat pour ses vertus dynamisantes et antioxydantes.

Base de cacao (32 Montorgueil, George V, Royal Monceau)
The Body Shop propose en exclusivité pour le Salon du Chocolat une nouvelle gamme de soins « chocolat-orange »
Parfums chocolat, soins des cheveux cacao, crèmes de soins « choc »… les grandes surfaces et parfumeries ont adopté la vague cacao

9- LUDIQUE
Le chocolat ne se prend pas au sérieux et s’amuse dans ses formes et déclinaisons.
Textos de Jean-Paul Hevin – 12 textos différents illustrés d’un petit dessin, écrits sur des palets de chocolats
Les Chocolats Galler revisitent Le Chat de Philippe Gelluck tout chocolat
Kama Sutra chocolat de Jacques Bockel

10- INNOVATION, TECHNOLOGIE & DESIGN
Des chefs passionnés tels que Philippe Conticini, Sébastien Gaudard, Nicolas Boussin et Stéphane Marchal se sont déjà associés à des créateurs et architectes pour repenser la forme des desserts. Le design pâtissier peut en effet favoriser la convivialité et faire en sorte que la forme et la structure viennent innocenter le goût et la texture.
Aux côtés de la pâtisserie, les chocolatiers développent des tablettes de plus en plus innovantes, aux textures et formes révolutionnaires.

Luflée de Milka, le premier chocolat micro-aéré

11- ECOLOGIQUE
Et si manger du chocolat permettait de faire un pas pour l’écosystème ? Les gourmands savourent peut-être leurs derniers carrés : en Afrique et en Amérique du Sud, les plantations sont rongées jusqu’à 80% d’incurables maladies. Seul recours : la génétique. Parallèlement, la demande de chocolat augment de 3% en moyenne. Pour éviter la crise, il faut intensifier la production sans rogner davantage sur la forêt, déjà menacée.

12- NATUREL
Face aux nouveaux enjeux du chocolat, et notamment suite à la directive européenne adoptée le 3 août 2003, les professionnels sont de plus en plus conscients de la nécessité de développer la connaissance du chocolat et d’éduquer les consommateurs, notamment sur l’identification des provenances jusqu’à la définition de « crus », les variétés de cacao, la qualité des terroirs, le savoir-faire des planteurs, la traçabilité des produits.
Cette démarche pédagogique collective devrait à terme permettre de favoriser le développement d’un cacao identifiable de grande qualité, associé à une transparence absolue sur la composition des produits, dans une démarche de développement durable et équitable.
Les nouvelles étiquettes du chocolat doivent impérativement mentionner la composition exacte des produits. Le chocolat signe ici son grand retour à l’authenticité, aux crus et aux origines.
Après le label « bio », voici le label équitable, ou l’art de manger « en conscience » et avec éthique, grâce au commerce équitable qui veut en finir avec les mauvaises conditions de production environnementales et sociales du chocolat.

13- LA REVANCHE DU CHOCOLAT AU LAIT
La tendance pour les goûts de plus en plus forts côtoie celle pour les saveurs rondes et sucrées. Le chocolat au lait prend sa revanche et revient en force à la demande des consommateurs. Selon la Chambre Nationale Syndicale des Chocolatiers, sur l’ensemble des tablettes industrielles vendues en 2002, 45,80% seraient au lait… contre 45,20% au chocolat noir.

Tablette Nestlé Dessert Lait

14- SANTE, PLAISIR, BIEN-ETRE
On ne devient pas dépendant au chocolat : de récentes études le confirment. Mais lorsqu’on en croque, notre cerveau réagit et provoque un sentiment de bien-être. Riche en minéraux, vitamines et alcaloïdes, plus sain que bien des sucreries, le chocolat est aussi riche en antioxydants qui protègent nos cellules.

15- LE CHOCOLAT ET LES FEMMES
La recrudescence de femmes dans l’univers de la chocolaterie, l’émergence de saveurs nouvelles plus adaptées aux papilles féminines, ou la multiplication des soins de beauté tout cacao… Le chocolat aime les femmes et elles le lui rendent bien !

Elles l’aiment corsé ! Les femmes préfèrent incontestablement le chocolat noir (58%), suivi du chocolat au lait (36%) et du chocolat blanc (6%). Elles le préfèrent sous toutes ses formes (60%) mais craquent facilement pour les tablettes (26%), les bonbons, palais ou bouchées (12%) et les barres chocolatées (3%).

Insatiables, elles le dégustent à n’importe quel moment de la journée (55%), l’aiment le soir au coucher (24%) ou à l’heure du goûter (14%). Elles sont tout de même nombreuses à l’apprécier dès le petit-déjeuner (7%). Près de la moitié des femmes croquent du chocolat au moins une fois par jour (45%) et le consomment au moins une fois par semaine (46%). Elles l’aiment frénétiquement (61%), le partagent d’abord avec leurs amies (35%), puis avec leur mari (32%)… et sont 32% à ne pas vouloir le partager du tout !
Elles en abusent quand elles sont déprimées… pour oublier (38%), avec un café, pour le côté sucré (39%) ou au bureau, pour un coup de fouet (22%). Pour elles, le chocolat est avant tout un produit raffiné (44%), qui flatte leur Moi délicat et précieux, un produit de réconfort (28%) et un produit sensuel (27%).
Elles aiment : son goût savoureux (46%), ses déclinaisons énergisantes en produits de soin (33%) ou se parfumer de notes chocolatées (20%).
Elles sont à 85% convaincues que quelques carrés sont bons pour leur moral !

* Sondage réalisé sur un échantillon de 2608 femmes en octobre 2003.
Salon du Chocolat/elle.fr

Cacao Sveltesse par le Comptoir du cacao : un chocolat noir à 95% de cacao sans sucre et sans lécithine de soja.
Le thé au chocolat de la Route des Indes : un thé noir à la vanille, au chocolat et aux amandes… pour un « tea-time » très féminin !
ChocoClic




L'esprit Chocolat | Chocolatiers | Recettes | Autour du Chocolat | Le Chocolat | Actualités | Actualités (en anglais) - Chocolate News



 Inscrivez vous GRATUITEMENT et recevez les news Chocolat

Votre email ne sera pas revendu, et reste en sécurité. 






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.