La provenance des fèves de cacao des Antilles

Le cacaotier est une plante qui pousse à l’état sauvage dans les régions sud-américaines depuis 3000 ans avant Jésus Christ. Ce sont les peuples Olmèques qui sont les pionniers de sa plantation et qui le consommaient déjà sous forme de boisson après broyage. Au Mexique, les Mayas prenaient le relais et cultivaient abondamment de cacaotiers dans l’État du Yucatan vers 1000 ans avant J.C. Ils considéraient ce fruit comme un breuvage divin et le mettaient en valeur lors des cérémonies et rites des hauts dignitaires Mayas. Au fil des temps, la culture du cacaotier devenait inséparable des descendants Mayas. Plus tard en 1519, un empereur aztèque a dégusté ce breuvage avec le conquérant Cortez qui l’a, par la suite, rapporté en Espagne. Dès lors, les bruits autour des propriétés fantastiques du cacao se propageaient jusqu’en Europe, puis dans le monde entier.



Les Antilles, terres du cacao

©ecco fotolia ChocoClic.com
©ecco fotolia ChocoClic.com
Les Antilles (tiré du terme portugais « ante-ilhas » qui signifie « les îles d’avant ») constituent un ensemble d’îles géographiquement proches, situé au bord de la mer des Caraïbes. Tel un arc de cercle de 3500 km d’envergure, cet archipel est limité par le Cuba et le Venezuela. Il est composé de quatre zones distinctes : les petites Antilles, les grandes Antilles, les îles Sous-le-Vent et les îles du Vent. Au total, 29 États/Régions constituent les Antilles, tels que l’île de Cuba, l’Hispaniola (Haïti), la Jamaïque, la Porto Rico (États-Unis), le Tobago (Trinité et Tobago), l’Andros (Bahamas), la Martinique (France), la Margarita (Venezuela), l’Inagua (Bahamas), la Guadeloupe (France), la Dominique, la Cozumel (Mexique), etc.
Depuis des centaines d’années, les Antilles ont été déjà associées aux plantations de cacao. D’après les historiens, cet archipel (plus précisément le Venezuela et le Mexique) hébergeait même les premiers consommateurs du cacao. Toutefois, les plantations de cacao ne sont renforcées aux Antilles qu’à partir du 16e siècle, après le passage de Christophe Colomb.

La production antillaise de cacao

L’un des avantages majeurs de la plantation antillaise de cacao réside dans la diversité des conditions climatiques, géographiques et dans la diversité des milieux. Les trois grandes variétés de cacao (Forastero, Criollo et Trinitario) et d’autres sous-variétés hybrides sont cultivées par les petits agriculteurs. Tandis que de grandes firmes internationales exploitent les opportunités de production et d’exportation du cacao.
Les fèves de cacao antillaises sont récoltées entre Mars et Juillet et sont particulièrement appréciées pour leur goût acide et chaleureux. Les plus grands chocolatiers implantent d’ailleurs leurs filiales dans quelques régions antillaises pour faciliter les opérations d’exportation. Néanmoins, en tant que pilier économique de certaines régions, la filière cacao n’a pas encore atteint son stade de maturité et offre de belles opportunités de développement à chaque État et région.
ChocoClic




Les provenances du Cacao




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.