La folle histoire des producteurs du Sambirano

Comme dans beaucoup de régions autour du monde, les producteurs de cacao du Sambirano à Madagascar dépendent énormément de leurs récoltes et des profits perçus. Penchons-nous sur le chemin qui leur a permis aujourd’hui d’exporter directement à l’étranger.



De la suprématie des exportateurs à l’indépendance

Cacaoyer©ChocoClic
Cacaoyer©ChocoClic
Chocolat chaud, biscuits au chocolat, carrés à croquer… Le cacao a une place non négligeable dans notre vie. Cependant, beaucoup d’entre nous ignorent encore l’envers du décor. Car derrière notre tablette favorite se cache des paysans, travaillant souvent dans une certaine précarité et exploités par de plus grandes organisations. C’est ce contre quoi se bat l’union des coopératives Lazan’Ny Sambirano à Madagascar.


En effet, les producteurs livrent traditionellement des cabosses écabossées aux grands exportateurs qui procèdent ensuite à la transformation en cacao. Cette action amène une vraie plus-value au produit, profit que les producteurs ne touchent pas. Dans un premier temps, les agriculteurs malgaches de la région de Sambirano ont donc étés aidés à améliorer la qualité de leur cacao. Celui-ci est très convoité au vu de son goût acidulé unique lié à l’ombrage des cacaoyers. Aujourd’hui les producteurs exportent directement en France, impactant de manière frappante leur niveau de vie.

Le chemin de l’exportation directe

Au départ de cette expérience, il y a l’Association pour le Développement de l’Agriculture et du Paysannat de la région du Sambirano (ADAPS) qui défend l’intérêt des producteurs dans la commercialisation de leurs produits. Parallèlement, AFDI Picardie (Agriculteurs Français et Développement International) suit cet organisme dans son combat depuis 2003. Ces associations avaient déjà considérablement aidé à améliorer les conditions de vie des agriculteurs.

Mais c’était sans compter l’aide d’Equithable qui souffla l’idée en 2009 d’exporter directement leurs fèves en France. Aujourd’hui c’est chose faite, on peut ainsi déguster les tablettes chocolat noir et au lait certifié bio et ecocert equitable. Lazan’NY SAmbirano est maintenant indépendant et cherche à conquérir de nouveaux marchés. De plus, la mise en place de bacs de fermentation collective et d’aires de séchages a considérablement amélioré la valeur de leur cacao, rémunéré jusqu’à 30% de plus. Un grand pas pour les petits producteurs du Sambirano !
ChocoClic




L'esprit Chocolat | Chocolatiers | Recettes | Autour du Chocolat | Le Chocolat | Actualités | Actualités (en anglais) - Chocolate News




 Recevez GRATUITEMENT les news au Chocolat

Votre email reste en sécurité et confidentiel. Nous préférons vous chouchouter au chocolat.






Nos affiches sont imprimées par www.lesgrandesimprimeries.com. Impression d'affiches format A2.